“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Le tireur présumé Samine Said Ahmed (à droite) a toujours nié sa participation au double assassinat. Son avocat, Me Denis Fayolle, estime que le tireur, tel qu'il a été décrit par les témoins, est plus petit que son client.

Procès Pastor : des témoins nez à nez avec le tueur

35 personnes ont nettoyé l'amphithéâtre Alain Prado, parce que la nature est un patrimoine à préserver.

Tout doit disparaître !

Monaco : 1ère Journée des premiers secours

Heure d'été ou heure d'hiver? Chaque pays de l'Union Européenne devra trancher a...

Après une carrière militaire et trois décennies au service de la Principauté, l'heure de la retraite a sonné pour le colonel Fringant.

Le colonel Fringant

DOSSIER. “Pour redynamiser l’arrière-pays, il faut recréer du lien entre la ville et la campagne”

Mis à jour le 17/10/2017 à 10:35 Publié le 30/09/2017 à 09:00
Jean-Yves Pineau est membre de lassociation nationale "Les Localos".

Jean-Yves Pineau est membre de lassociation nationale "Les Localos". DR

DOSSIER. “Pour redynamiser l’arrière-pays, il faut recréer du lien entre la ville et la campagne”

COMMENT REDYNAMISER L’ARRIÈRE-PAYS? EPISODE 5. Nous avons demandé à Jean-Yves Pineau, membre de l'association "Les Localos", et ex-directeur du collectif "Ville-Campagne" de nous livrer quelques piste de réflexion pour développer les territoires ruraux.

Les territoires ruraux sont-ils laissés à l’abandon?

Le problème, c’est qu’on assiste à un éloignement physique des populations et des services. Nous sommes dans une société qui se privatise et qui est à la recherche du profit. Or, quand il n’y a pas de consommateurs sur un territoire très large, il n’y a pas de rentabilité à attendre. C’est pour cela que certains pans du territoire sont laissés pour compte. Tant qu’on sera dans cette logique libérale et capitaliste, ce sera toujours plus compliqué pour les territoires ruraux qui voient leurs services...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct