“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Le tireur présumé Samine Said Ahmed (à droite) a toujours nié sa participation au double assassinat. Son avocat, Me Denis Fayolle, estime que le tireur, tel qu'il a été décrit par les témoins, est plus petit que son client.

Procès Pastor : des témoins nez à nez avec le tueur

35 personnes ont nettoyé l'amphithéâtre Alain Prado, parce que la nature est un patrimoine à préserver.

Tout doit disparaître !

Monaco : 1ère Journée des premiers secours

Heure d'été ou heure d'hiver? Chaque pays de l'Union Européenne devra trancher a...

Après une carrière militaire et trois décennies au service de la Principauté, l'heure de la retraite a sonné pour le colonel Fringant.

Le colonel Fringant

Des fêtes de fin d'année sous haute surveillance à Monaco

Mis à jour le 22/12/2015 à 05:06 Publié le 22/12/2015 à 05:06
Durant les fêtes de fin d'année, et notamment pour la nuit de la Saint-Sylvestre, les agents de la Sûreté publique accentuent leur présence sur le terrain.

Durant les fêtes de fin d'année, et notamment pour la nuit de la Saint-Sylvestre, les agents de la Sûreté publique accentuent leur présence sur le terrain. Jean-François Ottonello

Des fêtes de fin d'année sous haute surveillance à Monaco

Comme chaque année, et plus encore cette fois-ci compte tenu du contexte international, les effectifs de la Sûreté publique seront augmentés sur le terrain

Vacances, grands magasins, animations de Noël, concentrations de population. C'est la traditionnelle équation des fêtes de fin d'année. En Principauté, qui attire énormément de visiteurs en cette période, c'est le moment de renforcer les dispositifs de sécurité.

Comme chaque année, et encore plus cette fois-ci compte tenu du contexte international, les 528 fonctionnaires de police et agents de la Sûreté publique vont intensifier leur présence sur le terrain. Il est toutefois difficile d'en savoir davantage sur les spécificités des dispositifs de sécurité. Discrétion oblige, indique-t-on.

« De la discrétion pour une efficacité optimale »

« La gravité des événements survenus en France, le 13 novembre 2015, ayant rappelons-le conduit les autorités françaises à décréter l'état d'urgence sur le territoire de cet État, a, en effet, amené les autorités monégasques à rehausser le niveau de vigilance sur la Principauté, souligne-t-on à la Sûreté publique. Au-delà d'une plus grande visibilité de la présence policière sur le terrain, la pertinence du dispositif mis en place, ainsi que les moyens mis en œuvre...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct