“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Le tireur présumé Samine Said Ahmed (à droite) a toujours nié sa participation au double assassinat. Son avocat, Me Denis Fayolle, estime que le tireur, tel qu'il a été décrit par les témoins, est plus petit que son client.

Procès Pastor : des témoins nez à nez avec le tueur

35 personnes ont nettoyé l'amphithéâtre Alain Prado, parce que la nature est un patrimoine à préserver.

Tout doit disparaître !

Monaco : 1ère Journée des premiers secours

Heure d'été ou heure d'hiver? Chaque pays de l'Union Européenne devra trancher a...

Après une carrière militaire et trois décennies au service de la Principauté, l'heure de la retraite a sonné pour le colonel Fringant.

Le colonel Fringant

Coût, Herrou, rôle des élus... Clash idéologique dans la Roya sur l'accueil des migrants

Mis à jour le 09/10/2017 à 08:58 Publié le 09/10/2017 à 08:30
À la table des débats : les membres du bureau de « Défendre la Roya ». Dans la salle : des  sympathisants… et des représentants de l'association rivale, Roya citoyenne.

Coût, Herrou, rôle des élus... Clash idéologique dans la Roya sur l'accueil des migrants

La nouvelle association organisait vendredi sa première réunion publique à Breil-sur-Roya, afin de présenter ses objectifs. Contraires à ceux de « Roya citoyenne » sur la question des migrants

Les réactions à l'annonce de l'événement, sur Internet, laissaient à craindre un pugilat. Une bataille rangée entre deux camps apparemment irréconciliables. Les « pro » face aux « anti » migrants, comme médias et politiques aiment à les réduire. Mais la première réunion publique de la récente association « Défendre la Roya », en partie représentée par des figures locales du FN, s'est plutôt déroulée dans le calme, vendredi soir. Malgré la présence de membres de l'association rivale - Roya citoyenne - aux premiers rangs de la Ca de Breil.

Le responsable de Défendre la Roya, l'ancien policier aux frontières Eric Payet-Maugeron, pose d'emblée les règles : « Essayons d'avoir un débat. Mettons les idées politiques de côté. » Invitation difficile en ces temps de scission dans le village. Alors, dialogue de sourds ou réelle discussion sur la question migratoire ? La séance aura dans tous les cas permis de dévoiler au grand jour les principaux points d'opposition.

Économie VS humanisme

Du côté de...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct