“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

PHOTOS. Balade à cheval avec Madonna, bateau électrique, dîner étoilé dans l'Him...

Cette vaste opération est financée par l'Agence française pour la biodiversité (AFB) à hateur d'un million d'euros. L'entreprise Michelin apporte une contribution de 200 000 euros.

Plus de vingt mille pneus repêchés sous la mer

Lundi, Salim, Walid et Yanis, joueurs et éducateurs du football Club de Beausoleil, ont paraphé le contenu de leur « mission », en en présence des personnalités à la Mission locale.

Trois joueurs du Football club s'impliquent auprès de la jeunesse

Empruntez "La Route du goût" pour célèbrer la gastronomie bio à Monaco

Sauver le littoral (2/2). Epis, digues, bambous... comment protéger les plages d...

[TEASER] A quoi pourrait ressembler la Côte d'Azur dans 20 ans?

Mis à jour le 22/06/2016 à 19:14 Publié le 23/06/2016 à 07:19
L'urbanisation du littoral azuréen est totale

L'urbanisation du littoral azuréen est totale DR

[TEASER] A quoi pourrait ressembler la Côte d'Azur dans 20 ans?

Le tourisme est la première activité économique sur la Côte d'Azur. Rien d'étonnant à ce qu'elle façonne le visage de notre littoral. Urbanisation, pollution, énergies, protection des espaces naturels: samedi, Nice-Matin vous propose un aperçu de notre département dans 20 ans, si on ne fait rien pour changer.

La "grosse machine" de la Côte d’Azur, c’est l’économie de l’accueil, pose Samuel Robert, chargé de recherche au CNRS. Derrière ce terme un peu générique, se cachent des chiffres bien concrets.

En 2015, 11 millions de touristes ont séjourné 6,2 nuits en moyenne - soit 70 millions de nuitées - dans le seul département des Alpes-Maritimes et la Principauté de Monaco, selon les chiffres du Comité régional du tourisme (CRT).

Principale créatrice de richesse dans le département, la dépense liée aux séjours s'élève à 5,5 milliards d'euros en 2015. Et génère 10 milliards de chiffre d’affaires! Des recettes que le littoral azuréen paye au prix fort au niveau social et environnemental.

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct