“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

DOSSIER. Péage positif, voies réversibles, covoiturage... Cinq solutions testées...

11 moments qui témoignent de la relation (très) explosive entre Brigitte Bardot ...

Madonna, Hugh Grant, Pierce Brosnan... La pléiade de stars annoncées au 2e Gala ...

Pourquoi des plongeurs recensent les grandes nacres en baie de Monaco

Quand il est chargé d'eau (en bas), le Saint Christophe s'enfonce de 2,40 m dans la mer, ce qui le ralentit et complique la navigation.

Une livraison d'eau potable, destination Porquerolles

Pour protéger la vie marine, ces chercheurs azuréens donnent aux enfants l'envie d'agir

Mis à jour le 14/06/2018 à 17:15 Publié le 14/06/2018 à 16:34
La mer, un milieu fragile, à protéger.

La mer, un milieu fragile, à protéger. Photos Philippe Bertini

Pour protéger la vie marine, ces chercheurs azuréens donnent aux enfants l'envie d'agir

Pollution plastique, surpêche, tourisme de masse... menacent l'équilibre fragile de la Méditerranée. Paolo Guidetti, directeur du laboratoire Ecomers et son équipe sensibilisent les enfants à la richesse de la vie marine. Et à la nécessité de veiller à sa préservation. Protéger la diversité du vivant dans le milieu marin passe par des changements d'habitude, dans la vie quotidienne. Message reçu 5/5.

Plage des Fossettes, à Saint-Jean Cap Ferrat, Paolo Guidetti sort de l'eau avec, dans son filet, un "trésor": concombre de mer, sabot de vénus, oursins, algues… Sur...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct