“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Cette vaste opération est financée par l'Agence française pour la biodiversité (AFB) à hateur d'un million d'euros. L'entreprise Michelin apporte une contribution de 200 000 euros.

Plus de vingt mille pneus repêchés sous la mer

Lundi, Salim, Walid et Yanis, joueurs et éducateurs du football Club de Beausoleil, ont paraphé le contenu de leur « mission », en en présence des personnalités à la Mission locale.

Trois joueurs du Football club s'impliquent auprès de la jeunesse

Empruntez "La Route du goût" pour célèbrer la gastronomie bio à Monaco

Sauver le littoral (2/2). Epis, digues, bambous... comment protéger les plages d...

Sauver le littoral (1/2). Cette application vous permet de découvrir si votre pl...

Les méduses "œuf au plat" pointent leurs tentacules sur le littoral... Sont-elles dangereuses?

Mis à jour le 12/09/2018 à 22:15 Publié le 12/09/2018 à 22:40
La méduse œuf au plat.

La méduse œuf au plat. Photo DR Guillaume Voiturier

Les méduses "œuf au plat" pointent leurs tentacules sur le littoral... Sont-elles dangereuses?

Du golfe de Saint-Tropez à la métropole toulonnaise, "Cotylorhiza tuberculata" a pris ses quartiers sur les rivages varois ces derniers jours.

>>LIRE AUSSI. PHOTOS. La méduse oeuf au plat, une espèce qui fascine débarque dans le Var

Les baigneurs varois équipés de masques et tubas n'ont pas manqué de les admirer ou de les contourner ostensiblement - c'est selon - depuis le week-end dernier. 

Ressemblant furieusement à un œuf au plat cuit, la méduse "Cotylorhiza tuberculata" (de son petit nom latin) fait son retour sur le littoral varois.

Cette méduse que l'on trouve en Méditerranée est très caractéristique.

Avec son ombrelle beige jaunâtre, elle peut atteindre jusqu'à 40 centimètres avec en son milieu un dôme orange beige. De nombreux petits poissons ont l'habitude de graviter autour de cette prédatrice de planctons qui vit près de la surface.

Sans danger?

"C’est sûrement à cause du courant qu’elles se retrouvent si proches du rivage, d’habitude elles sont plus au large. Comme beaucoup de méduses, elles ne peuvent que monter ou descendre dans l’eau, leurs déplacements latéraux sont dictés par les courants", éclaire Thomas Richard, responsable du secteur Méditerranée de l’institut océanographique de Monaco, pour 20 Minutes

Contrairement à leur cousine de couleur violette (la pélagie), elles ne sont pas urticantes, ou très peu, et sans danger pour l'homme.

Les baigneurs peuvent les approcher, même si le spécialiste de l’institut conseille de ne pas les toucher.

Si le spectacle de ces méduses quasi inoffensives vous fascinent, profitez-en rapidement, car elles ne sont présentes généralement que pour une courte période et disparaissent aussi rapidement qu"'elles sont apparues. 

Ci-dessous, une méduse œuf au plat filmée au Pradet (plage de Monaco), il y a 5 ans:


La suite du direct