“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Pavillon Bleu: mais au fait, comment ce label est-il attribué aux plages?

Cette experte azuréenne vous explique comment vous lancer dans le compostage

VIDEO. Ce petit robot flottant qui s'attaque aux déchets dans les ports s'apprêt...

Une trentaine d'exposants accueilleront les écoliers pour parler environnement.

Monacology sensibilise les jeunes à l'écologie

Comment Nice veut lutter contre le charançon rouge avec des insecticides bio

Le prince Albert relance les grandes explorations

Mis à jour le 25/08/2016 à 05:06 Publié le 25/08/2016 à 14:51
Escale princière sur cette île des Philippines, lieu de repos pour quatre espèces d’oiseaux migrateurs.

Escale princière sur cette île des Philippines, lieu de repos pour quatre espèces d’oiseaux migrateurs. Photo DR

Le prince Albert relance les grandes explorations

L’héritage d’Albert Ier n’est pas près de disparaître. Le «prince savant», chef d’État qui a conduit 28 expéditions à travers le monde au début du XXe siècle, fondateur de l’Institut océanographique, a posé les jalons d’une histoire monégasque riche en explorations.

Après lui, le commandant Cousteau, directeur de l’Institut océanographique pendant trente ans (1957-1988), pilotera ses expéditions sous-marines et l’odyssée de La Calypso, depuis Monaco, avec le même désir de montrer au public les richesses de ce monde.

Dès son avènement, le prince Albert II a surpris son monde en menant une expédition en Arctique à l’été 2005, réalisant les mêmes clichés qu’Albert Ier. Quatre ans plus tard, il devient le seul chef d’État au monde à avoir foulé les deux pôles, Nord et Sud, réalisant au passage le rêve fou de son trisaïeul.

Fort de cette tradition séculaire, le souverain vient de décider de relancer les grandes explorations. Il a participé à la première, aux Philippines, en avril. Il prendra très certainement part aux prochaines.

Acte I: six plongées dans le Parc naturel des récifs de Tubbataha

Le souverain et Robert Calcagno, au cours de l'une des six plongées sur les récifs philippins.
Le souverain et Robert Calcagno, au cours de l’une des six plongées sur les récifs philippins. (Photo DR)

C'est la première d'une longue série. Du 8 au 12 avril dernier, une expédition a été menée aux Philippines, précisément au Parc naturel des récifs de Tubbataha. Pour cette première opération montée dans le cadre de la relance des explorations qu'il a souhaitée, le prince Albert II a chaussé ses palmes et enfilé tout son équipement de plongée pour rappeler son attachement aux aires marines protégées.

Accompagné par Robert Calcagno, directeur de l'Institut océanographique, Patricia Zobel d'Ayala, consul honoraire des Philippines à...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct

En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation adaptée à vos centres d'intérêts et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.

Ok En savoir plus et gérer ces paramètres