“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Cette vaste opération est financée par l'Agence française pour la biodiversité (AFB) à hateur d'un million d'euros. L'entreprise Michelin apporte une contribution de 200 000 euros.

Plus de vingt mille pneus repêchés sous la mer

Lundi, Salim, Walid et Yanis, joueurs et éducateurs du football Club de Beausoleil, ont paraphé le contenu de leur « mission », en en présence des personnalités à la Mission locale.

Trois joueurs du Football club s'impliquent auprès de la jeunesse

Empruntez "La Route du goût" pour célèbrer la gastronomie bio à Monaco

Sauver le littoral (2/2). Epis, digues, bambous... comment protéger les plages d...

Sauver le littoral (1/2). Cette application vous permet de découvrir si votre pl...

Le pavillon Monaco a fait le show à l'Exposition internationale au Kazakhstan, spécialisée dans les énergies renouvelables

Mis à jour le 26/06/2017 à 14:29 Publié le 26/06/2017 à 05:16
Le président kazakh Noursoultan Nazarbaïev a été accueilli, hier midi, au Pavillon de Monaco à Astana, par le souverain et la princesse Stéphanie, au rythme du cirque.

Le président kazakh Noursoultan Nazarbaïev a été accueilli, hier midi, au Pavillon de Monaco à Astana, par le souverain et la princesse Stéphanie, au rythme du cirque. Manuel Vitali/Dir'Com'

Le pavillon Monaco a fait le show à l'Exposition internationale au Kazakhstan, spécialisée dans les énergies renouvelables

La Principauté était à l'honneur, hier, à l'exposition internationale d'Astana, en présence du souverain, de la princesse Stéphanie et d'une délégation monégasque venue représenter le pays

On pourrait la surnommer la "Chicago des steppes". Une mégalopole créée de toutes pièces dans une plaine désertique au nord de l'Asie centrale, devenue nouvelle capitale depuis une décennie du Kazakhstan. Astana voit grand et en hauteur. Son paysage en témoigne. Partout des bâtiments rivalisent d'architecture ingénieuse donnant une succession de projets détonants, culminants.

Et pas forcément cohérents pour une cité disparate, encore en chantier de 800.000 habitants dans un pays qui en compte 18 millions.

Cette année, Astana se veut capitale du monde en accueillant l'Exposition internationale spécialisée Astana 2017. Une étape intermédiaire entre l'Exposition universelle de Milan en 2015. Et celle de Dubaï attendue pour 2020.

Comme pour...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct