“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Sauver le littoral (2/2). Epis, digues, bambous... comment protéger les plages d...

Sauver le littoral (1/2). Cette application vous permet de découvrir si votre pl...

Vous allez aux Journées du patrimoine ce week-end? La Région vous offre (presque...

Vous voulez "nettoyer" la nature samedi sur la Côte d'Azur? On vous dit où aller

Le 15 septembre, ils vont "nettoyer" la planète. Et vous?

Le documentaire "Monaco, back to the future" bientôt sur Ushuaïa TV

Mis à jour le 13/05/2017 à 21:49 Publié le 13/05/2017 à 22:00

Le documentaire "Monaco, back to the future" bientôt sur Ushuaïa TV

Le souverain a assisté, vendredi soir, à l'avant-première d'un documentaire qui met en avant, à travers tout le XXe siècle, le goût assumé de la Principauté pour les nouvelles technologies

Comment Monaco réconcilie l'argent et la vertu environnementale ? Voilà la ligne de départ du documentaire, Monaco, back to the future présenté vendredi soir en Principauté. Un film de 60 minutes, réalisé par Christine Oberdorff pour la chaîne Ushuaïa TV.

« Je suis allé puiser dans l'héritage de ce pays », a souligné hier la réalisatrice qui a voulu mettre en avant la qualité de la Principauté d'un intérêt constant pour les nouvelles technologies. Au fil du documentaire, on découvre notamment qu'en 1902, un ballon dirigeable s'est élancé depuis le rivage monégasque. Plus encore, c'est dans la grande salle du Musée océanographique qu'au tout début du XXe siècle, un prototype d'hélicoptère s'est soulevé du sol pour la première fois.

Une certaine idée du bonheur

Le film fait la part belle également à l'aventure Solar Impule, au développement des véhicules électriques de Venturi. Et aussi au projet du navire à hydrogène Energy Observer, qui doit achever son tour de France à Monaco.

«Ce que je voulais montrer c'est une certaine idée du bonheur qui n'oppose plus l'homme à l'environnement. Et cette armée de l'ombre qui fait bouger les lignes et résiste à la fatalité », continue Christine Oberdorff. Qui interroge, à la fin de son documentaire, le souverain sur la volonté de réconcilier l'argent et la vertu environnementale. « Je crois qu'il faut avoir une vision à long terme », répond le prince Albert II, « cela se fait par l'exemple mais je suis convaincu que l'évolution passe par la mobilité propre. Encore plus depuis que je suis père. Je me bats aussi pour l'avenir de mes enfants. Cela accentue mon désir de participer à cette évolution vers un monde plus durable ».

Le documentaire sera visible mardi prochain, 16 mai, à 20 h 40 sur Ushuaïa TV.


La suite du direct