“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

PHOTOS. Balade à cheval avec Madonna, bateau électrique, dîner étoilé dans l'Him...

Cette vaste opération est financée par l'Agence française pour la biodiversité (AFB) à hateur d'un million d'euros. L'entreprise Michelin apporte une contribution de 200 000 euros.

Plus de vingt mille pneus repêchés sous la mer

Lundi, Salim, Walid et Yanis, joueurs et éducateurs du football Club de Beausoleil, ont paraphé le contenu de leur « mission », en en présence des personnalités à la Mission locale.

Trois joueurs du Football club s'impliquent auprès de la jeunesse

Empruntez "La Route du goût" pour célèbrer la gastronomie bio à Monaco

Sauver le littoral (2/2). Epis, digues, bambous... comment protéger les plages d...

La Fédération de pêche en mer à la rescousse du thon rouge

Mis à jour le 13/01/2018 à 05:04 Publié le 13/01/2018 à 05:04
« De gros spécimens de plusieurs dizaines de kilos et qui peuvent aussi dépasser la centaine se trouvent proches de la côte, entre 500 m et 3 km du rivage », explique Guillaume Benoît (à gauche), vice-président de la Fédération de pêche en mer de Monaco.	(DR)

La Fédération de pêche en mer à la rescousse du thon rouge

Les membres de l'association prônent « une pêche éthique et durable ». Ils ont lancé un projet pour aider les scientifiques grâce aux techniques de marquage en « catch and release »

Contribuer efficacement à la recherche sur le thon rouge en aidant la communauté scientifique. Voilà le projet phare de la jeune Fédération de pêche en mer de Monaco. Cette association a été lancée - ou plutôt relancée - il y a moins d'un an par deux amis passionnés de pêche et du monde maritime très concernés par la protection et la préservation de la mer et de ses espèces.

David Gamba et Guillaume Benoît, respectivement président et vice-président, ont eu l'idée de reprendre cette Fédération inactive depuis 1991. Six membres, qui adhèrent tous au projet, prennent désormais part à l'aventure. « Notre objectif est de prôner...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct