“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Lundi, Salim, Walid et Yanis, joueurs et éducateurs du football Club de Beausoleil, ont paraphé le contenu de leur « mission », en en présence des personnalités à la Mission locale.

Trois joueurs du Football club s'impliquent auprès de la jeunesse

Empruntez "La Route du goût" pour célèbrer la gastronomie bio à Monaco

Sauver le littoral (2/2). Epis, digues, bambous... comment protéger les plages d...

Sauver le littoral (1/2). Cette application vous permet de découvrir si votre pl...

Vous allez aux Journées du patrimoine ce week-end? La Région vous offre (presque...

L'extension en mer de Monaco inquiète l'Aspona

Mis à jour le 10/04/2017 à 05:05 Publié le 10/04/2017 à 05:05
6 hectares seront gagnés sur la mer à horizon 2025 entre le Grimaldi Forum et le Fairmont.

L'extension en mer de Monaco inquiète l'Aspona

L'association environnementale de Roquebrune demande l'ouverture d'une concertation publique sur les risques encourus et la mise en place de garanties pour limiter les nuisances...

Titanesque. Quand on cause de l'extension en mer à Monaco, le terme n'est en rien galvaudé. Présentée comme l'écoquartier du XXIe siècle en Principauté, cette avancée de 6 hectares sur la Grande bleue donne toutefois des sueurs froides aux associations environnementales du secteur. Par la durée et la dimension de son chantier, dont les chiffres donnent - il est vrai - le tournis (lire ci-contre). Au premier rang desquelles l'Aspona (1), bien connue pour ses combats locaux. « On ne demande pas à être au milieu mais juste que les associations environnementales agréées aient une information transparente sur la façon dont le chantier va être mené et sur les...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct