“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

PHOTOS. Balade à cheval avec Madonna, bateau électrique, dîner étoilé dans l'Him...

Cette vaste opération est financée par l'Agence française pour la biodiversité (AFB) à hateur d'un million d'euros. L'entreprise Michelin apporte une contribution de 200 000 euros.

Plus de vingt mille pneus repêchés sous la mer

Lundi, Salim, Walid et Yanis, joueurs et éducateurs du football Club de Beausoleil, ont paraphé le contenu de leur « mission », en en présence des personnalités à la Mission locale.

Trois joueurs du Football club s'impliquent auprès de la jeunesse

Empruntez "La Route du goût" pour célèbrer la gastronomie bio à Monaco

Sauver le littoral (2/2). Epis, digues, bambous... comment protéger les plages d...

Il fonctionne à l'énergie solaire Pas de problème de transit chez WES Chasseur de familles fortunées

Mis à jour le 08/04/2016 à 05:06 Publié le 08/04/2016 à 05:06

Il fonctionne à l'énergie solaire Pas de problème de transit chez WES Chasseur de familles fortunées

Michael Kiilerich n'est pas venu pour rien à São Paulo.

Michael Kiilerich n'est pas venu pour rien à São Paulo. Le gérant de la société Monacorp, spécialisée dans le conseil en énergie solaire, est rentré à Monaco avec deux projets en poche. Le métier de cette entreprise installée depuis un an à Monaco consiste à réaliser des études et trouver des solutions en amont d'une construction ou d'une réhabilitation dans le but d'y intégrer l'énergie solaire.

Ses marchés de prédilection : l'Asie, le Moyen-Orient et l'Afrique. Et sans doute aussi bientôt le Brésil. Lors du dîner de gala organisé mardi soir au Yacht-club de São Paulo, Michael Kiilerich a fait la connaissance d'un dirigeant brésilien qui évolue dans le secteur des mines. « Quand on installe un tel chantier, il n'y a pas de réseau électrique, explique-t-il. Pour éviter le générateur, le pétrole pour l'alimenter, les vibrations, le bruit et les pannes, nous...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct