“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Sauver le littoral (2/2). Epis, digues, bambous... comment protéger les plages d...

Sauver le littoral (1/2). Cette application vous permet de découvrir si votre pl...

Vous allez aux Journées du patrimoine ce week-end? La Région vous offre (presque...

Vous voulez "nettoyer" la nature samedi sur la Côte d'Azur? On vous dit où aller

Le 15 septembre, ils vont "nettoyer" la planète. Et vous?

DOSSIER. La mode du bio peut-elle redynamiser l’arrière-pays ?

Mis à jour le 17/10/2017 à 10:31 Publié le 28/09/2017 à 18:50
Le village de Correns s'est "converti" au bio il y a 20 ans.

Le village de Correns s'est "converti" au bio il y a 20 ans. Gilbert Rinaudo

DOSSIER. La mode du bio peut-elle redynamiser l’arrière-pays ?

COMMENT REDYNAMISER L'ARRIÈRE-PAYS? EPISODE 4. Relance de l’économie, installation de nouveaux actifs, rajeunissement de la population, arrivée des touristes… En axant son développement autour de l’agriculture bio il y a 20 ans, le village varois de Correns s’est offert une nouvelle santé et s’est ouvert de nouvelles perspectives. Un exemple de réussite dont pourrait s’inspirer bien d’autres villages reculés...

Vingt ans déjà. Depuis que Correns s’est convertie au bio, force est de constater que la petite commune varoise perdue au beau milieu du territoire de la Provence Verte a eu le nez creux. Aujourd’hui, la renommée du "premier village bio de France" a largement dépassé les frontières de la région. Correns a retrouvé du souffle, de l’espoir et un certain dynamisme.

"Les effets du passage au 100% bio se sont vite révélés bénéfiques pour la commune", se...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct