“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme instrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

COP 23: une délégation de la Principauté de Monaco est à Bonn pour veiller à l’application de l'accord de Paris

Mis à jour le 08/11/2017 à 11:28 Publié le 08/11/2017 à 10:53
Frank Bainimarama, le Premier ministre des Fiji et président de la COP23 lors de la séance d'ouverture.

Frank Bainimarama, le Premier ministre des Fiji et président de la COP23 lors de la séance d'ouverture. Photo AFP

COP 23: une délégation de la Principauté de Monaco est à Bonn pour veiller à l’application de l'accord de Paris

Une délégation de la Principauté est présente depuis le 4 novembre à Bonn, en Allemagne, pour participer à la 23e Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques (COP 23). La Conférence de Bonn fait suite à la Conférence de Paris (COP21) et à la Conférence de Marrakech (COP 22).

Le but de la Cop 23 est d’avancer dans l'élaboration des différentes lignes directrices, modalités et procédures permettant la pleine et entière mise en œuvre de l'Accord de Paris.

La première étape à franchir est le lancement à Bonn  d'un "dialogue" d’une année autour des actions menées et à mener.

définir les règles

L’autre mission très concrète de cette COP23 est d’avancer sur les règles d’application de l’Accord de Paris: une phase technique et politique.

La COP23 durera jusqu'au vendredi 17 novembre. Elle est présidée par les Fidji, un état insulaire particulièrement affecté par les effets du changement climatique.

Quelques jours avant la Conférence de Bonn, l'Organisation Météorologique Mondiale (OMM) publiait des données montrant que les concentrations atmosphériques de dioxyde de carbone (CO2), responsable du réchauffement climatique, ont augmenté à un rythme record en 2016, atteignant le niveau le plus haut depuis 800.000 ans.

Un haut niveau d'ambition pour la délégation

La Conférence de Bonn comprendra une série de réunions et d’événements, dont le segment de haut niveau, qui se déroulera les 15 et 16 novembre et auquel participera Marie-Pierre Gramaglia, Conseiller de Gouvernement-Ministre de l’Equipement, de l’Environnement et de l’Urbanisme, en qualité de Chef de délégation.

Tout au long de cette conférence, la délégation monégasque, au travers du Groupe d’Intégrité Environnementale (EIG), groupe de négociation dont Monaco est membre, s’efforcera de maintenir un haut niveau d’ambition des discussions, notamment en matière de transparence des informations et d’atténuation des effets du changement climatique.

Elle veillera également à la prise en compte du rôle déterminant des océans dans l’atténuation et l’adaptation des effets du changement climatique. Il peut à ce titre être noté que la Principauté accueillera une session du GIEC (Groupe d’Experts Intergouvernemental sur l’Evolution du Climat) en 2019, lors de laquelle le rapport spécial sur les océans et la cryosphère sera approuvé.


La suite du direct

En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation adaptée à vos centres d'intérêts et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.

Ok En savoir plus et gérer ces paramètres