“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Lundi, Salim, Walid et Yanis, joueurs et éducateurs du football Club de Beausoleil, ont paraphé le contenu de leur « mission », en en présence des personnalités à la Mission locale.

Trois joueurs du Football club s'impliquent auprès de la jeunesse

Empruntez "La Route du goût" pour célèbrer la gastronomie bio à Monaco

Sauver le littoral (2/2). Epis, digues, bambous... comment protéger les plages d...

Sauver le littoral (1/2). Cette application vous permet de découvrir si votre pl...

Vous allez aux Journées du patrimoine ce week-end? La Région vous offre (presque...

Contrôlé depuis Monaco, Solar Impulse 2 a réussi sa traversée de l'Atlantique

Mis à jour le 23/06/2016 à 08:00 Publié le 23/06/2016 à 07:57
L'appareil s'est posé sous les applaudissements sur l'aéroport de Séville au terme d'un périple de 6.272 kilomètres au-dessus de l'océan.

L'appareil s'est posé sous les applaudissements sur l'aéroport de Séville au terme d'un périple de 6.272 kilomètres au-dessus de l'océan. Photo AFP

Contrôlé depuis Monaco, Solar Impulse 2 a réussi sa traversée de l'Atlantique

L'appareil s'est posé sous les applaudissements sur l'aéroport de Séville au terme d'un périple de 6.272 kilomètres au-dessus de l'océan.

L'avion Solar Impulse 2 a atterri jeudi à Séville, dans le sud de l'Espagne, trois jours après avoir décollé de New York pour la 15e étape de son tour du monde avec le soleil pour unique carburant.

"Je ne peux pas réaliser, c'est tellement fantastique", s'est exclamé le pilote suisse, Bertrand Piccard, communiquant avec le centre de contrôle de l'avion à Monaco, en direct sur l'internet.

L'appareil s'est posé sous les applaudissements sur l'aéroport de Séville au terme d'un périple de 6.272 kilomètres au-dessus de l'océan, le premier vol transatlantique d'un aéroplane volant grâce à des batteries emmagasinant l'énergie solaire.


La suite du direct