“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Tous les lundis, les animations ont lieu à Villefranche-sur-mer.

Cet été le Bibliomer arpente le littoral

Dix artistes internationaux ont graffé pendant trois jours sur le thème « Planète à croquer ? ». Daze, ici en pleine création jeudi soir, a vu son œuvre partir au triple de sa mise à prix aux enchères.

UPAW trouve son public et séduit les artistes

DOSSIER. Vos 5 propositions pour doper le covoiturage et réduire les embouteilla...

Un voilier pour repérer le chant des baleines et recenser les cétacés de Méditer...

Daze, Mad C, Julien Colombier, Rémi Rough, Beli, Xavier Magaldi, Kashink, Huge, Shoe et Mr OneTeas ont sorti les pinceaux, les bombes et les rouleaux de peinture pour interpeller le public sur le devenir de la planète.

Derniers coups de bombe pour sauver la planète

Cet Azuréen a une idée pour rendre les ports de la côte plus propres

Mis à jour le 11/01/2018 à 16:32 Publié le 10/01/2018 à 18:51
Le nettoyage du port de Menton

Le nettoyage du port de Menton Thibaut Parat

Cet Azuréen a une idée pour rendre les ports de la côte plus propres

Et si les plaisanciers s'engageaient une fois par an au nettoyage de leur port? Une initiative à la fois écologique et économique.

C'est quoi le problème?

L'été dernier, lors du nettoyage du port de Menton, les plongeurs bénévoles ont rempli "plusieurs poubelles de cadavres de bière". Des bouteilles en verre et aussi en plastique, mais aussi des pneus, des barbecues, des bidons. Au total, 3 tonnes de déchets ont été repêchés

En 2015, dans le cadre de son opération "Mare Nostrum", l'association Sea Shepherd a constaté pas moins de 2 mètres de déchets entassés dans le bassin du port de Marseille, dont le tirant d'eau n'est que de 5 à 6 mètres par endroit, ce qui peut poser des problèmes de sécurité pour les bateaux qui y circulent. Des espèces aquatiques sont décimées à cause de cette pollution.

"Ce n'est pas le cas à Nice", rassure Raphaël Zeitoun, maître de port. D'abord parce que les incivilités y sont moins nombreuses, mais aussi parce que les eaux sont beaucoup plus...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct

En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation adaptée à vos centres d'intérêts et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.

Ok En savoir plus et gérer ces paramètres