“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Cette vaste opération est financée par l'Agence française pour la biodiversité (AFB) à hateur d'un million d'euros. L'entreprise Michelin apporte une contribution de 200 000 euros.

Plus de vingt mille pneus repêchés sous la mer

Lundi, Salim, Walid et Yanis, joueurs et éducateurs du football Club de Beausoleil, ont paraphé le contenu de leur « mission », en en présence des personnalités à la Mission locale.

Trois joueurs du Football club s'impliquent auprès de la jeunesse

Empruntez "La Route du goût" pour célèbrer la gastronomie bio à Monaco

Sauver le littoral (2/2). Epis, digues, bambous... comment protéger les plages d...

Sauver le littoral (1/2). Cette application vous permet de découvrir si votre pl...

Après l'e-Prix, voici l'e-Rallye

Mis à jour le 10/10/2016 à 05:12 Publié le 10/10/2016 à 05:12
Parmi les 29 voitures électriques engagées figurent des Zoé, dont une « gonflée » capable de rouler sans recharge pendant 400 km.

Parmi les 29 voitures électriques engagées figurent des Zoé, dont une « gonflée » capable de rouler sans recharge pendant 400 km. ACM / Jo Lillini

Après l'e-Prix, voici l'e-Rallye

Le 1er e-Rallye Monte-Carlo va se disputer du 12 au 15 octobre, entre Fontainebleau et Monaco. Trente-cinq aventuriers des temps modernes sont au départ

Le moment sera historique. Mercredi 12 octobre, 35 voitures ne produisant absolument aucune pollution s'élanceront de Fontainebleau pour rallier la Principauté en trois jours.

À 14 h, le départ d'une toute nouvelle épreuve organisée par l'Automobile club de Monaco sera donné. Son nom : le e-Rallye Monte-Carlo. Le petit frère, mais sur route, du e-Prix, ce championnat du monde de Formules électriques lancé en 2015. Peut-être l'avenir du Rallye de Monte-Carlo.

En tout cas, les 35 équipages engagés dans cette course de régularité font figure de pionniers. D'aventuriers des temps modernes. Un peu comme ceux qui s'étaient alignés au départ du premier Rallye Monte-Carlo, en 1911. « Ce sont des passionnés, commente Michel...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct