“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Cette vaste opération est financée par l'Agence française pour la biodiversité (AFB) à hateur d'un million d'euros. L'entreprise Michelin apporte une contribution de 200 000 euros.

Plus de vingt mille pneus repêchés sous la mer

Lundi, Salim, Walid et Yanis, joueurs et éducateurs du football Club de Beausoleil, ont paraphé le contenu de leur « mission », en en présence des personnalités à la Mission locale.

Trois joueurs du Football club s'impliquent auprès de la jeunesse

Empruntez "La Route du goût" pour célèbrer la gastronomie bio à Monaco

Sauver le littoral (2/2). Epis, digues, bambous... comment protéger les plages d...

Sauver le littoral (1/2). Cette application vous permet de découvrir si votre pl...

10e étape réussie pour l'avion solaire Solar Impulse, arrivé à Phoenix dans la nuit

Mis à jour le 03/05/2016 à 09:45 Publié le 03/05/2016 à 09:46
L'avion Solar Impulse est propulsé par l'énergie solaire.

L'avion Solar Impulse est propulsé par l'énergie solaire. Photo Solar Impulse/Revillard

10e étape réussie pour l'avion solaire Solar Impulse, arrivé à Phoenix dans la nuit

Après Phoenix, trois autres étapes doivent le conduire à New York, avant la longue traversée de l'Atlantique.

L'avion solaire expérimental Solar Impulse 2 a atterri à Phoenix en Arizona (ouest des Etats-Unis) dans la nuit de lundi à mardi, achevant la 10e étape de son tour du monde pour promouvoir les énergies renouvelables.

L'appareil qui fonctionne grâce à des batteries nourries à l'énergie solaire s'est posé à l'aéroport de Phoenix Goodyear à 22h03 locales (04h03 heure française) après 16 heures et 10 minutes de vol, en provenance de l'aéroport de Moffet à San Francisco en Californie.

Cette 10e étape était bien plus courte que la précédente, au cours de laquelle l'autre pilote de l'avion, le Suisse Bertrand Piccard, avait tenu les commandes durant environ 60 heures entre Hawaï et San Francisco.

Le SI2 fonctionne grâce à des batteries se rechargeant grâce à plus de 17.000 cellules photovoltaïques installées sur ses ailes qui captent l'énergie solaire.

L'avion ne pouvant transporter qu'un seul pilote, Bertrand Piccard, âgé de 58 ans, et son compatriote André Borschberg, 63 ans, se relaient à chaque étape pour accomplir à tour de rôle les longs vols en solitaire.

Solar Impulse 2 est parti le 9 mars 2015 d'Abou Dhabi pour Mascate avant de voler vers Ahmedabad (Inde), Varanasi (Bénarès, Inde), Mandalay (Birmanie), Chongqing (Chine), Nanjing (Nankin, Chine), Nagoya (Japon), Hawaï et San Francisco.

Après Phoenix, trois autres étapes doivent le conduire à New York, avant la longue traversée de l'Atlantique.


La suite du direct