“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

PHOTOS. Balade à cheval avec Madonna, bateau électrique, dîner étoilé dans l'Him...

Cette vaste opération est financée par l'Agence française pour la biodiversité (AFB) à hateur d'un million d'euros. L'entreprise Michelin apporte une contribution de 200 000 euros.

Plus de vingt mille pneus repêchés sous la mer

Lundi, Salim, Walid et Yanis, joueurs et éducateurs du football Club de Beausoleil, ont paraphé le contenu de leur « mission », en en présence des personnalités à la Mission locale.

Trois joueurs du Football club s'impliquent auprès de la jeunesse

Empruntez "La Route du goût" pour célèbrer la gastronomie bio à Monaco

Sauver le littoral (2/2). Epis, digues, bambous... comment protéger les plages d...

10000 cendriers suffiront-ils à garder la plage du Larvotto propre ?

Mis à jour le 02/07/2018 à 19:51 Publié le 03/07/2018 à 08:05
Des cendriers sont mis à disposition pour garder la plage propre

Des cendriers sont mis à disposition pour garder la plage propre Photo Jean-François Ottonello

10000 cendriers suffiront-ils à garder la plage du Larvotto propre ?

Les mégots sont un peu la grande plaie des amateurs de plage. Pour la neuvième année, des cendriers seront proposés sur la plage du Larvotto.

Qui n’a jamais replié sa serviette après une séance de bronzette sur la plage, pour y découvrir des tâches de mégots abandonnés, ou pire: un épouvantable chewing-gum, bien collé dans les bouclettes de l’éponge ?

Déchet ultra-toxique

Pour info, un mégot c’est quand même un bout de fibre de plastique, qui contient les résidus de goudron et de métaux lourds, et des centaines de substance chimiques toxiques présentes dans la cigarette qui l’a jadis prolongé. Autant dire que tout ce petit monde se retrouve, l’air de rien, dans notre environnement.
Quand on sait qu’un seul mégot pollue 300 litres d’eau et qu’il met la bagatelle de deux ans pour se désagréger, on se dit qu’il vaudrait vraiment mieux ne pas les jeter dans la nature (à défaut de ne pas fumer pour ne pas en produire).

Pas mieux pour le chewing gum : composé essentiellement de dérivés du pétroles, c'est un bout de plastique à mâcher. 80% des chewing-gums n'arrivent jamais dans une poubelle, et polluent durablement l'environnement puisqu'il leur faut en moyenne 5 ans pour se dégrader en plusieurs petits morceaux, sans jamais se biodégrader. 

Plus d'excuse ! 

Alors, pour la neuvième année, la mairie de Monaco, en partenariat avec la société monégasque d’assainissement lance l’opération "Monaco plage propre". L’objectif? Permettre aux usagers de ne pas jeter leurs mégots (ou leurs affreux chewing-gums). Pour cela, rien de tel que leur permettre de les jeter dans des petits cendriers. Commandés au nombre de 10.000, ils seront disposés à sur trois présentoirs à l’entrée de la plage, lesquels seront réapprovisionnés quotidiennement. De forme conique, et aux couleurs de la principauté, ils sont prévus pour pouvoir se planter dans les graviers de la plage. Nouveauté cette année, des cendriers de poche/porte-clés sont également distribués au niveau du solarium.
Avec tout ça, les fumeurs n’ont plus d’excuse!


La suite du direct