“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Le tireur présumé Samine Said Ahmed (à droite) a toujours nié sa participation au double assassinat. Son avocat, Me Denis Fayolle, estime que le tireur, tel qu'il a été décrit par les témoins, est plus petit que son client.

Procès Pastor : des témoins nez à nez avec le tueur

Des parents d'élèves en colère manifestent devant l'inspection académique des Al...

On vous emmène dans cette toute nouvelle école de Monaco

45 élèves étudiants infirmiers et aides-soignants ont commencé leur formation la semaine dernière.

La formation du CHPG s'élargit aux aides-soignants

À gauche : Le blazer a été voulu souple, aussi pour ne pas entraver le temps de jeu lors des récréations. A droite : jour de rentrée, hier à l'école de la Condamine, avec polo blanc obligatoire.

Le code vestimentaire entre en action pour les élèves

Rentrée sécurisée autour de Monaco

Mis à jour le 01/09/2016 à 05:02 Publié le 01/09/2016 à 05:02
Mardi après-midi, autour du maire Gérard Spinelli, une vingtaine de personnes ont pris place pour une ultime réunion «rentrée et sécurité». Étaient notamment présents Jean-Marc Messina, inspecteur d’académie de la circonscription de Menton, et Didier Leclinche, coordinateur Prévention-Sécurité au cabinet du maire.

Mardi après-midi, autour du maire Gérard Spinelli, une vingtaine de personnes ont pris place pour une ultime réunion «rentrée et sécurité». Étaient notamment présents Jean-Marc Messina, inspecteur d’académie de la circonscription de Menton, et Didier Leclinche, coordinateur Préventio... Jean-François Ottonello

Rentrée sécurisée autour de Monaco

Si les élèves français reprennent aujourd’hui le chemin de l’école, les élus, la police et l’Éducation nationale travaillent depuis plusieurs jours pour que cette rentrée se déroule sans heurts

Pour tous les maires, rentrée rime cette année avec sécurité. Aujourd’hui et demain, personnel municipal, police nationale, Éducation nationale sont mobilisés pour que tous les enfants reprennent tranquillement le chemin de l’école. Même dans les petites communes, comme Cap-d’Ail ou La Turbie, les moyens déployés représentent un réel effort. Aujourd’hui, tous se donnent les moyens de réussir cette rentrée des classes sans heurts. C’est possible sur un jour. Mais demain? Dans trois mois? Et avec quels moyens? À Cap-d’Ail, le maire Xavier Beck l’affirme: «Il n’est pas envisageable de recruter du personnel.» À La Turbie, on sait déjà que l’addition sera lourde: «La police municipale va effectuer de nombreuses heures supplémentaires»; « les conséquences financières sont importantes». Gérard Spinelli, de son côté, sait que cela a un coût, «mais on ne va pas lésiner». En attendant, le maire de Beausoleil coordonne les équipes et ne cède nullement à une attitude anxiogène qui pourrait vite devenir psychose.

Beausoleil:  Sérénité mais vigilance


Mardi après-midi, autour du maire Gérard Spinelli, une vingtaine de personnes ont pris place pour une ultime réunion «rentrée et sécurité». Étaient notamment présents Jean-Marc Messina, inspecteur d’académie de la circonscription de Menton, et Didier Leclinche, coordinateur Prévention-Sécurité au cabinet du maire.
(Photo Jean-François Ottonello)

Contrôle des pièces d'identité des parents des enfants de première section de maternelle, seuls à pouvoir entrer dans un...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct