“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Marisa a ouvert sa porte et ses archives à Margaux Soumoy.

Frédéric Mitterrand sur les traces d'Hollywood à Gassin Une étudiante canadienne...

Andi Bitri incarne sur les réseaux sociaux un personnage loufoque, Gilles Bellâtre, accessoirement professionnel de santé comme lui.	(DR)

Médecine : pourquoi les étudiants broient du noir

Les parents d'élèves et le maire de Cabris devant l'école ce vendredi pour manif...

Immersion dans la restauration et l'hôtellerie niçoise pour les lycéens polonais.	 (D.R.)

Restaurants et bars à la française pour 32 lycéens polonais

On connaît la liste des écoles qui vont gagner ou perdre une classe à la rentrée

Le couple princier pose la première pierre du futur FANB

Mis à jour le 05/10/2016 à 05:11 Publié le 05/10/2016 à 19:50
Le couple princier a suivi hier la bénédiction célébrée par Mgr Barsi sur le site du lycée en chantier.

Le couple princier a suivi hier la bénédiction célébrée par Mgr Barsi sur le site du lycée en chantier. Photo Jean-François Ottonello

Le couple princier pose la première pierre du futur FANB

Le prince Albert II et la princesse Charlène ont symboliquement lancé le chantier du futur lycée, avenue de Roqueville, qui devrait accueillir les premiers élèves en 2019.

Peut-être, dans un siècle, on retrouvera ce bloc de marbre gravé à la date du 4 octobre 2016. Il a symboliquement servi de première pierre ce mardi 4 octobre pour marquer le lancement du gros œuvre du futur lycée de l'établissement scolaire privé François d'Assise Nicolas Barré (FANB), avenue de Roqueville.

Une première pierre, bénie par l'archevêque et placée par le prince Albert II et la princesse Charlène.

Avant de sceller le bloc de marbre, le couple princier y a déposé à l'intérieur quelques pièces de monnaie frappées des couleurs de Monaco et datées de 2016. Et un parchemin rappelant cette journée.

Encore deux ans de chantier

Une journée naturellement choisie par l'archevêque Bernard Barsi pour bénir cet imposant chantier opéré par la société Smetra. Car le 4 octobre est le jour de la Saint-François d'Assise.

En 2014, l'ancien bâtiment historique et centenaire des Franciscains, devenu vétuste, avait été démoli. L'année 2015 a été consacrée aux travaux de fondation qui viennent de s'achever. Le gros œuvre, entamé hier, doit se poursuivre jusqu'à la fin de l'année 2018. Le temps de l'installation, les élèves devraient prendre possession des lieux à la rentrée 2019.

Le projet de 60 millions d'euros est financé par le gouvernement princier.

Ce nouvel établissement réunira les vingt classes de collège de FANB (pour l'instant situé sur le Rocher) et la dizaine de classes lycée (toujours logé sur le site de l'Annonciade).

Le tout dans un bâtiment contemporain, pensé par l'architecte Cherif Jahlan qui accueillera les salles de classes, les espaces communes, grande salle polyvalente. Ainsi qu'une chapelle, comme dans l'ancien lycée des Franciscains.

Photo Jean-François Ottonello
Photo Jean-François Ottonello
Photo Jean-François Ottonello

La suite du direct

En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation adaptée à vos centres d'intérêts et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.

Ok En savoir plus et gérer ces paramètres