“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Le tireur présumé Samine Said Ahmed (à droite) a toujours nié sa participation au double assassinat. Son avocat, Me Denis Fayolle, estime que le tireur, tel qu'il a été décrit par les témoins, est plus petit que son client.

Procès Pastor : des témoins nez à nez avec le tueur

Des parents d'élèves en colère manifestent devant l'inspection académique des Al...

On vous emmène dans cette toute nouvelle école de Monaco

45 élèves étudiants infirmiers et aides-soignants ont commencé leur formation la semaine dernière.

La formation du CHPG s'élargit aux aides-soignants

À gauche : Le blazer a été voulu souple, aussi pour ne pas entraver le temps de jeu lors des récréations. A droite : jour de rentrée, hier à l'école de la Condamine, avec polo blanc obligatoire.

Le code vestimentaire entre en action pour les élèves

Accord signé entre l'IUM et le Musée océanographique

Mis à jour le 11/10/2017 à 05:14 Publié le 11/10/2017 à 05:14
Robert Calcagno, Peter Kütemann et Jean-Philippe Muller, signataires de l'accord sous l'œil de Christophe Prat, directeur général du département de l'Intérieur.

Robert Calcagno, Peter Kütemann et Jean-Philippe Muller, signataires de l'accord sous l'œil de Christophe Prat, directeur général du département de l'Intérieur. Michael Alesi

Accord signé entre l'IUM et le Musée océanographique

Les deux entités entendent développer, avec Monaco Impact, une réflexion des étudiants sur des solutions innovantes de médiation autour des questions de développement durable

Robert Calcagno signe avec le sourire. L'accord conclu entre le Musée océanographique et l'International University of Monaco (IUM) va ouvrir son établissement sur des préoccupations d'avenir. « Il nous faut inventer le musée du XXIe siècle et son rôle dans la société qui n'est pas le même que celui du XIXe siècle initié par le prince Albert Ier, ni celui du XXe siècle sous l'ère du commandant Cousteau », commente le directeur.

Lequel...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct