“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Un fabricant d'éclairage led azuréen reçoit le label Entreprise du Patrimoine vi...

Le bon plan emploi du jour: ces 4 entreprises recrutent sur la Côte d'Azur

Pour le Monaco Yacht Show, les plus somptueux navires mouilleront sur le port He...

PHOTOS. Le Casino de Monte-Carlo met 20 millions d'euros sur la table pour faire...

Comment une startup de Sophia rend les corvées du quotidien fun pour les enfants

Tout ce qu'il faut savoir sur le projet de loi sur le travail de nuit à Monaco

Mis à jour le 03/09/2018 à 09:44 Publié le 03/09/2018 à 11:30
Le travail de nuit, comme ici celui des voituriers de la SBM, sera bientôt encadré par une loi.

Le travail de nuit, comme ici celui des voituriers de la SBM, sera bientôt encadré par une loi. Photo Jean-François Ottonello

Tout ce qu'il faut savoir sur le projet de loi sur le travail de nuit à Monaco

Les salariés habitués à travailler de nuit auront bientôt une nouvelle loi pour définir et défendre leurs intérêts. Le projet de loi devrait passer au Conseil national dans quelques semaines.

C’était une proposition de loi du Conseil national, c’est devenu un projet de loi qui lui sera soumis.

"Il y avait peu de dispositions sur le travail de nuit, en dehors d’un cadre horaire, et de mesures concernant les femmes et les enfants. Et puisqu’on dénombre environ 9500 salariés à Monaco qui sont concernés par le travail de nuit, ça valait la peine de travailler dessus", explique Didier Gamerdinger, le conseiller de gouvernement ministre du Travail, de la Santé et des Affaires sociales.

Plus ambitieux que la proposition de loi

Alors, durant plusieurs mois, il a reçu les partenaires sociaux au cours...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct