“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Le bon plan emploi du jour: ces 5 entreprises recrutent sur la Côte d'Azur

Le Crédit Agricole Provence Côte d'Azur aide les porteurs de projet... autour d'...

Monaco Impact se lie à MonacoTech pour aider les projets innovants à se développ...

Julien Savelli passe la main à la présidence de la Fnaim du Var

Direction la Chine pour deux startups azuréennes, lauréates du 4e Digital in Pul...

Plus de 68 millions d'euros de retombées liées au Grand Prix de F1 sur le circuit Paul-Ricard au Castellet

Mis à jour le 17/06/2018 à 10:11 Publié le 17/06/2018 à 10:11
Le circuit du Castellet a été le théâtre de courses à couper le souffle. Et ce n'est qu'un début...

Le circuit du Castellet a été le théâtre de courses à couper le souffle. Et ce n'est qu'un début... Photo Morgan Mathurin et Marc de Mattia

Plus de 68 millions d'euros de retombées liées au Grand Prix de F1 sur le circuit Paul-Ricard au Castellet

Une table ronde à la CCI Nice-Côte d'Azur a précisé les enjeux économiques et a levé un peu le voile sur les négociations qui ont permis le retour de la compétition de F1 au Castellet.

"On sera au-delà de l'estimation à 68 millions de retombées liées au Grand Prix de France sur le circuit Paul Ricard", a insisté Jean-Pierre Savarino qui participait vendredi à la table ronde organisée à Nice dans les salons de la CCI Nice-Côte d'Azur.

Le président de la CCI Nice-Côte d'Azur en a livré la raison: "L'étude d'impact économique qui date d'un an et demi avait fixé le déroulement de la compétition en septembre, or le 26 juin va être plus favorable en terme de fréquentation. En plus des retombées économiques, il y a l'image: nous bénéficierons de la résonance mondiale, des...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct