“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Retour sur la stratégie internationale de Monaco Telecom en 5 points

Une startup niçoise lauréate des 1ers Trophées de l'innovation E.Leclerc

Monaco Marine, la locomotive de la grande plaisance enchaîne les investissements...

Le bon plan emploi du jour: ces 5 entreprises recrutent sur la Côte d'Azur

Le Crédit Agricole Provence Côte d'Azur aide les porteurs de projet... autour d'...

Monacair détrône HeliAir sur la ligne Monaco-Nice

Mis à jour le 21/09/2015 à 08:10 Publié le 21/09/2015 à 08:09
Selon le directeur général de Monac	air, Gilbert Schweitzer, la ligne Nice-Monaco a un potentiel de 100000 passagers par an.

Selon le directeur général de Monac air, Gilbert Schweitzer, la ligne Nice-Monaco a un potentiel de 100000 passagers par an. Photo Michael Alesi

Monacair détrône HeliAir sur la ligne Monaco-Nice

Coup dur pour le transporteur historique de la ligne Monaco-Nice, HéliAir, qui vient de perdre le marché qu’il détient depuis 40 ans, au profit de son unique concurrent monégasque, Monacair.

 

Sans précédent. La ligne régulière Nice-Monaco, qui engrange 50.000 passagers par an, vient de changer de mains.

À la fin de l'été, Monacair a remporté le marché détenu par HéliAir depuis 1976, après un appel d'offres lancé par le gouvernement monégasque.

Résumons. Ces deux sociétés sont les seules à offrir un service de transport en hélicoptère, basées sur le sol monégasque. Mais jusqu'ici, chacune œuvrait dans son coin.

Monacair s'est spécialisée dans le marché haut de gamme, VIP. Elle est d'ailleurs le transporteur officiel de la famille princière.

HéliAir, de son côté, faisait plutôt le taxi en assurant des vols tous les quarts d'heure - tout en prenant en charge aussi des vols privés -, avec une flotte de moyenne gamme.

Objectif: de 50.000 à 100.000 passagers

Au 1er janvier 2016, les cartes sont redistribuées et Monacair reprend donc cette ligne qui aurait, selon son directeur général, Gilbert Schweitzer, un potentiel de 100.000 passagers par an.

"C'est notre objectif à cinq ans! Et encore, on pourrait aller plus vite mais le gouvernement a décidé de rénover entièrement l'héliport jusqu'en 2018, ce qui nous perturbera peut-être un peu."

Cette société a décidé de mettre "son expérience du haut de gamme au service de cette ligne régulière".

Pourquoi un tel retournement? Selon Gilbert Schweitzer, "ce sont les clients qui sont venus nous chercher, puisqu'ils n'étaient pas satisfaits du service. Il faut redonner la confiance aux gens et relever le niveau de cette ligne qui doit être à la hauteur de l'image de la Principauté. Pour l'instant, c'est loin d'être le cas!"

Voilà qui est dit. HéliAir appréciera.

Et d'enfoncer le clou: "Le but est de réduire au maximum le temps entre le départ du client à Nice et l'arrivée à destination. Le vol ne dure que sept minutes mais s'ajoute l'enregistrement, l'attente, le transport. Nous voulons mettre en place un service complet de A à Z de qualité. On veut redynamiser ce marché qui a peut-être subi un monopole trop long."

17 millions d'euros d'investissement

Et Monacair a décidé d'envoyer du lourd avec l'achat hier, à Airbus hélicoptère à Marignane, de six nouvelles machines pour un coût de plus de 17 millions d'euros!

Jusqu'ici, la société monégasque gérait une flotte de 20 engins pour le compte de clients - pratique qui se fait beaucoup dans ce milieu.

Aujourd'hui, ces six H130, Écureuils monomoteurs haut de gamme, composent désormais la flotte de Monacair et vont être dédiés intégralement à la ligne régulière.

Un investissement lourd mais l'affaire semble juteuse puisque la ligne régulière représente 50% du chiffre d'affaires d'HéliAir.

Du côté du transporteur historique, le coup va donc être dur à encaisser. Mais il semble que ce dernier est décidé de ne pas se laisser faire. La guerre du ciel est déclarée.


La suite du direct