“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Toute l'excellence économique de la Région invitée au premier Forum européen de ...

Un fabricant d'éclairage led azuréen reçoit le label Entreprise du Patrimoine vi...

Pour le Monaco Yacht Show, les plus somptueux navires mouilleront sur le port He...

PHOTOS. Le Casino de Monte-Carlo met 1 million d'euros sur la table pour faire v...

Comment une startup de Sophia rend les corvées du quotidien fun pour les enfants

Le Groupe SBM déficitaire à 32,8 millions d'euros

Mis à jour le 22/09/2017 à 18:06 Publié le 22/09/2017 à 18:05
Une vue générale de Monaco.

Une vue générale de Monaco. Photo Patrice Lapoirie

Le Groupe SBM déficitaire à 32,8 millions d'euros

"C’est un exercice qui n’est pas très bon mais vous avez devant vous un président optimiste." Voici ce qu’a lancé, ce midi, Jean-Luc Biamonti, président délégué de Société des Bains de Mer (SBM), lors de la conférence de presse donnée tout juste après l’assemblée générale ordinaire des actionnaires.

Le résultat opérationnel du Groupe SBM est déficitaire à 32,8 millions d’euros contre une perte opérationnelle de 31 millions d’euros pour l’exercice précédent.

"Ce déficit reste tout d’abord lié à la conduite du projet de rénovation de l’Hôtel de Paris, dont les impacts défavorables sur le résultat opérationnel se sont élevés à près de 17 millions d’euros pour l’exercice écoulé, note le président délégué de la SBM. Les pertes d’exploitation inhérentes à la capacité réduite d’accueil de l’Hôtel de Paris restent toutefois conformes aux prévisions, qui tablaient sur des pertes supérieures à 50 millions d’euros sur la durée totale des travaux." 

Les actionnaires ont approuvé les comptes. Mais, compte tenu de la situation opérationnelle, il a été décidé de ne pas distribuer de dividende.

A noter que la tendance est haussière depuis avril, avec notamment +15% pour le secteur Jeux cet été.


La suite du direct