“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Comment une startup de Sophia rend les corvées du quotidien fun pour les enfants

La Métropole Nice Côte d'Azur récompensée par un trophée aux Grands Prix des Vil...

Anthony Borré parmi les 100 leaders de 40 ans et moins qui inventent la ville du...

"100 millions d'euros d'excédents de budget" à Monaco, d'après le président de l...

Un 5e avion pour easyJet à Nice

"L'année 2017 aura été une excellente année": le directeur du Centre Hospitalier Princesse-Grace dresse le bilan

Mis à jour le 18/01/2018 à 12:11 Publié le 18/01/2018 à 12:17
Le centre hospitalier Princesse-Grace.

Le centre hospitalier Princesse-Grace. Photo Jean-François Ottonello

"L'année 2017 aura été une excellente année": le directeur du Centre Hospitalier Princesse-Grace dresse le bilan

Devant le souverain, Mgr Bernard Barsi et de nombreux représentants politiques, le directeur de l'hôpital, Patrick Bini, qui prend sa retraite fin juin, a présenté ses vœux aux personnels L'occasion de faire le bilan d'une année record.

"Tous les records ont été battus en 2017, malgré le chantier du nouvel hôpital et les fermetures de lits dues aux travaux de rénovation de services". Hier, Patrick Bini s'est réjoui de l'activité de l'hôpital qu'il compte quitter le 1er juillet prochain pour partir à la retraite.

Mais avant d'évoquer la situation économique, sociale et financière du Centre Hospitalier Princesse-Grace, le directeur de l'hôpital a commencé son discours par une petite phrase qui a dû résonner dans la tête du personnel réuni hier midi, dans la salle Hera de Lou Clapas.

"En dépit de quelques Cassandre, dont certains sont dans la salle, le CHPG va bien et l'année 2017 aura été une excellente année".

Le ton est d'emblée donné. Mais on n'entend pas les mouches voler ; il n'y en a pas !

Un déficit de 5 millions d'euros en 2017

Alors devant le prince Albert II présent hier, Patrick Bini a donné les chiffres de l'activité de l'hôpital: "le nombre d'admissions a progressé de 5,5 %, le nombre d'interventions chirurgicales a augmenté de 6 %, le nombre de consultations a évolué de 3,3...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct