“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Une startup niçoise lauréate des 1ers Trophées de l'innovation E.Leclerc

Monaco Marine, la locomotive de la grande plaisance enchaîne les investissements...

Le bon plan emploi du jour: ces 5 entreprises recrutent sur la Côte d'Azur

Le Crédit Agricole Provence Côte d'Azur aide les porteurs de projet... autour d'...

Monaco Impact se lie à MonacoTech pour aider les projets innovants à se développ...

Jeune chambre économique de Monaco: "Favoriser l’entreprenariat"

Mis à jour le 17/09/2015 à 08:13 Publié le 17/09/2015 à 08:10
David Sirour, le président de la Jeune chambre économique de Monaco.

David Sirour, le président de la Jeune chambre économique de Monaco. (Archives Nice-Matin)

Jeune chambre économique de Monaco: "Favoriser l’entreprenariat"

Au lendemain de l’assemblée plénière de la Jeune chambre économique de Monaco, le président, David Sirour, évoque les sujets centraux des jeunes chefs d’entreprises

Ils veulent "favoriser l'entreprenariat et le développement économique à Monaco". Jeunes chefs d'entreprises, volontaires pour créer une activité, managers... ils ont assisté à l'assemblée plénière de la Jeune chambre économique de Monaco (JCEM), mardi soir. La bonne centaine de membres, résidents, monégasques ou qui travaillent en Principauté âgés de 18 à 40 ans ont évoqué l'actualité de la JCEM.

Les actions menées par l'institution, par exemple. L'entreprenariat, le networking, les formations...avec cette année, une place toute particulière donnée aux femmes leaders, explique David Sirour, le président.

Quels sont les points à l'ordre du jour de l'assemblée plénière?

Tous les mois, nous présentons nos activités aux membres et aux jeunes qui veulent nous rejoindre. Les activités passées, à venir. Les rencontres de networking, par exemple. Et puis la thématique de cette année, ce sont les femmes leader. A chaque assemblée plénière, elles viennent parler pendant trente minutes. Katie Danby, la directrice générale d'HSBC à Monaco, par exemple. Ces femmes ont valeur d'exemple. Quand elles viennent face à nos membres, ils peuvent se dire: "si elle le fait, pourquoi pas moi?"

En 2015, c'est encore compliqué pour une femme dans le milieu de l'entreprenariat?

Je pense. Des infos d'études assez sérieuses remontent, et montrent qu'il y a encore des barrières à casser. Au niveau salarial, au niveau des promotions. Certains vont se dire: "Une jeune femme, elle va partir en maternité..." C'est un combat important à mener.

Quelles sont les difficultés auxquels sont confrontés les jeunes chefs d'entreprise?

Quand on démarre tout seul, on manque d'appuis, de connaissances de base. Il faut faire une bonne étude de marché. Anticiper. C'est là que des entrepreneurs expérimentés peuvent accompagner, faire du mentoring. Ils transmettent ce qu'ils ont appris.

Quels sont les thèmes qui reviennent régulièrement, chez les jeunes entrepreneurs de Monaco?

Depuis quelques années, les nouvelles technologies. Aujourd'hui, beaucoup de projets sont en lien avec les objets connectés. Même s'il n'y a pas que ça. Une personne travaille sur un projet pour créer des potagers sur les toits de Monaco, par exemple.


La suite du direct