“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Toute l'excellence économique de la Région invitée au premier Forum européen de ...

Un fabricant d'éclairage led azuréen reçoit le label Entreprise du Patrimoine vi...

Pour le Monaco Yacht Show, les plus somptueux navires mouilleront sur le port He...

PHOTOS. Le Casino de Monte-Carlo met 20 millions d'euros sur la table pour faire...

Comment une startup de Sophia rend les corvées du quotidien fun pour les enfants

Guillaume Pepy entre mea culpa et grands chantiers

Mis à jour le 14/01/2017 à 05:14 Publié le 14/01/2017 à 05:14
Dialogue franc et cordial, hier, entre Guillaume Pepy et Serge Telle.

Dialogue franc et cordial, hier, entre Guillaume Pepy et Serge Telle. Jean-François Ottonello

Guillaume Pepy entre mea culpa et grands chantiers

Le président de la SNCF était, hier, l'invité du ministre d'État Serge Telle. Au menu : améliorations du service TER et de la ligne Mandelieu-Vintimille, toutes deux liées à l'essor économique de Monaco

L'entretien avec la presse devait être bref. Quelques questions entre deux portes sur les raisons de sa venue et l'état des relations entre SNCF et Principauté. Au final, le président de la SNCF, Guillaume Pepy, s'est montré plus loquace que prévu, hier, en amont de sa réunion de travail (1) avec le ministre d'État, Serge Telle.

Au menu des discussions : l'amélioration de la ligne existante Mandelieu-Vintimille, pour laquelle Monaco contribue à hauteur de 714 250 euros aux études d'avant-projet ; l'amélioration des relations ferroviaires transfrontalières entre Région Paca, Principauté et Ligurie ; l'audit de la desserte de la gare de Monaco - sur le budget de la région Paca - et l'amélioration du service TER.

Autant de sujets étayés le plus souvent par le prisme monégasque, parfois dans une perspective régionale (lire ci-dessous), mais sans jamais tomber dans la polémique latente entre la SNCF et le président de la Région, Christian Estrosi. Pas de déraillement donc, mais un mea culpa argumenté de Guillaume Pepy à l'égard d'usagers excédés, à raison,...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct