“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Julien Savelli passe la main à la présidence de la Fnaim du Var

Direction la Chine pour deux startups azuréennes, lauréates du 4e Digital in Pul...

Le bon plan emploi du jour: ces 5 entreprises recrutent sur la Côte d'Azur

Fleuristes, carrossiers, gérants d'un club de fitness..., la génération Y se lan...

Le groupe Coca-Cola rachète la marque française de boissons Tropico

En déplacement en Slovaquie, le prince Albert-II s'allie à un géant de l'automobile

Mis à jour le 05/05/2017 à 12:05 Publié le 05/05/2017 à 05:16

En déplacement en Slovaquie, le prince Albert-II s'allie à un géant de l'automobile

Leader de la production automobile par habitant en Europe, la Slovaquie a déroulé le tapis rouge au souverain et à une délégation du Monaco Economic Board cette semaine

Initiées par le prince Albert II en 2002, les relations diplomatiques entre Monaco et la Slovaquie ne datent pas d'hier. Mais elles ont certainement pris un virage sur le plan économique cette semaine. Fort des retours enthousiastes d'un Ambassador's lunch dédié à la Slovaquie en 2013, le président du Monaco Economic Board, Michel Dotta, a profité de la visite officielle du souverain à Bratislava pour emmener dix-huit représentants de sociétés monégasques. Le but : tisser des liens étroits avec un membre de l'Union européenne affichant une croissance régulière supérieure à 3 points. Et, à terme, établir des partenariats avec une nation à la pointe en terme de sécurité, d'informatique ou encore d'environnement.

« L'Europe centrale et l'Europe de l'Est utilisent la Slovaquie comme un tremplin pour leur économie. Nous avons l'ambition commune de renforcer nos échanges. Et ceci n'est pas un début, c'est le lancement officiel de relations permanentes », a avancé...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct