“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Le bon plan emploi du jour: ces 4 entreprises recrutent sur la Côte d'Azur

Pour le Monaco Yacht Show, les plus somptueux navires mouilleront sur le port He...

PHOTOS. Le Casino de Monte-Carlo met 20 millions d'euros sur la table pour faire...

Comment une startup de Sophia rend les corvées du quotidien fun pour les enfants

La Métropole Nice Côte d'Azur récompensée par un trophée aux Grands Prix des Vil...

Compromis entre direction et salariés de Carrefour

Mis à jour le 09/06/2018 à 05:27 Publié le 09/06/2018 à 05:27
Hier à 9 heures, ils étaient une cinquantaine devant le magasin.

Hier à 9 heures, ils étaient une cinquantaine devant le magasin. Jean-François Ottonello

Compromis entre direction et salariés de Carrefour

Pour la deuxième fois de l'année, les employés du supermarché ont fait grève, hier, à Fontvieille. Un accord a été trouvé et le mouvement suspendu jusqu'à étude par le conseil syndical ce mardi

Sifflets, mégaphone, drapeaux... Les employés du supermarché Carrefour se sont rassemblés hier matin, dès 8 h 30, devant le centre commercial de Fontvieille. « Il y a un ras-le-bol général. On demande l'égalité par rapport à nos collègues français », s'insurge Amor Ben Hamida. Selon le délégué syndical et du personnel, les employés du magasin de Monaco ne touchent pas les mêmes compléments de primes que leurs collègues français. « Nous faisons tous partie du même groupe et les cadres monégasques sont à la même enseigne que leurs homologues français. »

« Il faut un rapport de force »

Mais il n'y a pas que...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct