“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme instrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Ce qu'il faut retenir de l'interview du président d'Air Caraïbes à Monaco-Matin

Mis à jour le 03/11/2017 à 09:20 Publié le 03/11/2017 à 09:14
Marc Rochet, président d'Air Caraïbes.

Marc Rochet, président d'Air Caraïbes. Photo Carlos Rodrigues/APG

Ce qu'il faut retenir de l'interview du président d'Air Caraïbes à Monaco-Matin

Conséquences de l'ouragan Irma dans les Antilles, place du transport aérien français et qualité de l'A350, le président d'Air Caraïbes et French Blue fait le point à l'occasion du forum de l'aviation de Monaco.

"Marc Rochet est le meilleur professionnel transaérien qu’on a en France et de très loin. Parce qu’il a une vision claire et il l’applique." Dixit Jean-Louis Baroux, président fondateur d'APG – leader mondial de fourniture de services aux compagnies aériennes – et organisateur du 9e Forum APG World Connect qui se conclue, ce vendredi, à Monaco.

Visionnaire du low cost long-courrier et président d'Air Caraïbes et de sa compagnie sœur, French Blue, Marc Rochet s'est confié à Monaco-Matin, ce jeudi, entre deux conférences... et affaires.

Reprise des vols à Saint-Martin

"Sur la partie hollandaise et l’aéroport international, nous avons repris vendredi dernier. Nous sommes la première compagnie long-courrier française à avoir repris la destination et nous opérons maintenant Saint-Martin (aéroport princesse Juliana) tous les samedis."

Saint-Martin: la situation à terre

"Il y a une forte reprise économique car les moyens ont été mis en œuvre pour aider à la reconstruction. Les écoles ont repris, tout se met en route. Il y a aujourd’hui des catastrophes naturelles qui touchent fortement les populations mais il y a aussi des moyens d’intervention qui n’ont rien à voir avec ce qu’on connaissait il y a plusieurs années."

La place du transport aérien français sur son propre territoire

"La part de marchés des compagnies françaises sur le trafic qui rentre et qui sort de France est en diminution année après année. À nous tous de reprendre l’initiative et la croissance."

L'Airbus A350

"Nous avons investi parmi les premiers sur cet avion, on est le premier opérateur français pour encore quelque temps et le retour clientèle est vraiment excellent."


La suite du direct

En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation adaptée à vos centres d'intérêts et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.

Ok En savoir plus et gérer ces paramètres