“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

La seule représentante au G20 des Jeunes Entrepreneurs est une Toulonnaise

Toute l'excellence économique de la Région invitée au premier Forum européen de ...

Un fabricant d'éclairage led azuréen reçoit le label Entreprise du Patrimoine vi...

Pour le Monaco Yacht Show, les plus somptueux navires mouilleront sur le port He...

PHOTOS. Le Casino de Monte-Carlo met 1 million d'euros sur la table pour faire v...

Artcurial s'installe au Yacht-club pour la vente aux enchères de ses bijoux

Mis à jour le 19/01/2017 à 05:08 Publié le 19/01/2017 à 05:08
De gauche à droite : Pénélope Blanckaert, Louise Grether, Julie Valade, François Tajan et Marie Sanna.

De gauche à droite : Pénélope Blanckaert, Louise Grether, Julie Valade, François Tajan et Marie Sanna. Photo Cyril Dodergny

Artcurial s'installe au Yacht-club pour la vente aux enchères de ses bijoux

La maison de ventes parisienne prend ses quartiers dans le bijou architectural de Norman Foster jusqu'à samedi pour une série de ventes d'horlogerie, joaillerie et Hermès. Parole à son président

François Tajan est un Monégasque d'adoption. Ici, en Principauté, son nom rime irrémédiablement avec enchères. Les adjudications brillantes de son paternel, Jacques, sous la bannière familiale. Et désormais celle du fiston, François, sous les couleurs d'Artcurial.

Un président délégué chaque année au marteau pour la vente caritative de Fight Aids et tout aussi fan que fin connaisseur de l'AS Monaco. Une relation fusionnelle avec le Rocher qui justifiait sa sensation de bien-être, hier au Yacht-club.

"On sent un ancrage de plus en plus fort qui nous conforte dans notre stratégie. Je ne sais pas si un jour on fera 3 ou 4 ventes par an, en tout cas les gens ont bien compris qu'il y a maintenant une deuxième vente, en janvier au Yacht-club [en plus de celle d'été à l'Hôtel Hermitage, ndlr]."

Un enracinement d'Artcurial qui pourrait conduire à l'émergence d'un rendez-vous régulier avec l'automobile de collection, en attendant de...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct