“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Neuf mois après la contamination à la salmonelle, la poudre de lait infantile de...

De gauche à droite, Gérard Feraille, Tony Minier et Claire Friry-Santini font partie de l'un des plans de reprise du site de Galderma.

Un an après, les salariés de Galderma ont rebondi

Comment le laboratoire Cevidra se développe sur les marchés de niche

On a vérifié s'il suffit de traverser la rue pour trouver un emploi

"Je traverse la rue et je trouve un emploi": commerçants et chefs d'entreprises ...

Albert II au Kazakhstan: "Il y a matière à avoir des relations entre nos deux pays"

Mis à jour le 26/06/2017 à 11:14 Publié le 26/06/2017 à 11:13
Le souverain et le président du Kazakhstan, Noursoultan Nazarbaïev, complices hier à Astana.

Le souverain et le président du Kazakhstan, Noursoultan Nazarbaïev, complices hier à Astana. Photo Manuel Vitali/Dir’Com’

Albert II au Kazakhstan: "Il y a matière à avoir des relations entre nos deux pays"

Une accolade longue et généreuse en guise de bonjour. Les deux hommes se connaissent et s’apprécient. Hier matin, à l’occasion de la Journée nationale de Monaco à Astana, le prince Albert II a reçu dans le pavillon rouge et blanc, la visite du président de la République du Kazakhstan, Noursoultan Nazarbaïev.

Un privilège annoncé dans l’exposition, preuve de l’intérêt que porte le chef de l’état kazakh au Rocher monégasque et à son prince. Au sortir du pavillon monégasque, le souverain nous a livré ses impressions sur son séjour à Astana.

Monseigneur, vous venez de découvrir le pavillon monégasque. Êtes-vous satisfait du travail accompli?
Je le suis, oui. Je connaissais très bien le projet sur plan et j’avais vu les maquettes....

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct