En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation adaptée à vos centres d'intérêts et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus sur notre politique de cookies.

mardi 16 septembre 2014

20°C

S'inscrire?

Publié le  - 20
Réagir Imprimer Envoyer Partager Partager sur facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur Linkedin
share-logo
Ambiance au palais Nikaïa, avant l'arrivée de Nicolas Sarkozy.
Ambiance au palais Nikaïa, avant l'arrivée de Nicolas Sarkozy.P.B.
Partager

Nicolas Sarkozy a appelé ce vendredi à Nice les électeurs à "venir voter en masse" ce dimanche au premier tour de la Présidentielle. "J'ai le devoir de m'engager dans cette campagne avec une force inébranlable. Il faut gagner", a martelé le Président et candidat de l'UMP au cours de son dernier discours avant la fin officielle de la campagne, à minuit.

Plus de 10.000 supporters ont assisté à ce meeting, au premier rang desquels figuraient le patron de l'UMP Jean-François Copé, les fidèles azuréens Eric Ciotti et Christian Estrosi ainsi que Rama Yade, Enrico Macias ou encore Bernadette Chirac. 

 

 

 

"La présence de Bernadette Chirac me fait chaud au coeur. Par votre présence, vous faites taire les mensonges et les menteurs.", a dit Nicolas Sarkozy. Mais c'est à son épouse Carla Bruni-Sarkozy que le Président sortant a adressé les derniers mots d'un discours voulu rassembleur. "Qu'elle fait honneur à la France, cette Italienne devenue française."

Revivez les temps forts du meeting et du déplacement de Nicolas Sarkozy à Nice dans la console ci-dessous.

Le délai de 15 jours au-delà duquel il n'est plus possible de contribuer à l'article est désormais atteint.
Vous pouvez poursuivre votre discussion dans les forums de discussion du site. Si aucun débat ne correspond à votre discussion, vous pouvez solliciter le modérateur pour la création d'un nouveau forum : moderateur@nicematin.com

Vos derniers commentaires
Les dernières vidéos

Une voiture explose à Monaco, quatre voitures détruites
Austin Mini : une passion qui réunit tous les âges
Affaire Julia à Nice : les parents s'expriment pour la première fois
L'auto-test du lecteur: la Peugeot 108
Le vote
Êtes-vous, comme le Medef, favorable à la suppression de jours fériés pour relancer l'emploi?
Êtes-vous, comme le Medef, favorable à la suppression de jours fériés pour relancer l'emploi?
  • Oui
    49%
  • Non
    51%