“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Accueilli par son père et son équipe hier après-midi, Rémi a bouclé son tour de France sur la plage du Larvotto.

2 650 km à la nage !

À son arrivée, Rémi Camus s'est d'abord assis sur le sable et a soufflé.

Il nage pour lutter contre la pollution des océans

Après le Tour de France, "la saison n'est pas terminée" pour le Garéoultais Chri...

Carvalho et Joiris au top durant le mois de juillet. 
(DR)

Joiris et Carvalho en super forme

Ce Monégasque créé l'exploit en franchissant la ligne d'arrivée de la plus longu...

Quelle place pour la p'tite reine en Principauté?

Mis à jour le 13/09/2016 à 05:14 Publié le 13/09/2016 à 05:14
Beaucoup d'interlocuteurs regrettent un manque de pistes cyclables à Monaco.

Beaucoup d'interlocuteurs regrettent un manque de pistes cyclables à Monaco. Cyril Dodergny

Quelle place pour la p'tite reine en Principauté?

Avant « Dimanche à vélo » (10 h à 18 h, ce dimanche), une radiographie de la pratique du deux roues à Monaco s'impose. Entre manque de pistes cyclables et engouement pour les bicyclettes à assistance

Christopher Froome, Alexandre Vinokourov…les cyclistes professionnels aiment Monaco. Et les autres ? Ceux qui veulent se déplacer, d'un point A à un point B, en pédalant ou simplement rouler pour le plaisir ?

Plusieurs observateurs relèvent une augmentation de la pratique du vélo à Monaco. Même si beaucoup de choses restent encore à faire, pour favoriser la pratique de la bicyclette en Principauté. C'est le constat d'Umberto Langellotti, le président de la Fédération monégasque de cyclisme. Quelques jours avant un « Dimanche à vélo » organisé ce week-end, il fait le point sur les mesures qui ont été mises en place, ces dernières années, à Monaco. Et il a l'impression que tout cela « est un peu une façade pour se donner bonne conscience ». « On peut faire mieux », assure-il.

"Aller plus loin"

« Faire mieux », cela pourrait vouloir dire créer plus de pistes cyclables, par exemple - il n'y en a qu'une à Monaco, du côté...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct