“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Cinq belles raisons d’aller au Théâtre Princesse-Grace

« Vertigo », « Wanda », « Eve », « Certains l'aiment chaud », « Volver » des portraits de femmes à l'honneur cette saison pour l'Institut audiovisuel.	(DR/ Emilio Pereda/Paola Ardizzoni/El Deseo)

Portraits de femmes

INTERVIEW. Sandrine Kiberlain: "Sur mon carnet scolaire, les profs écrivaient: t...

"L'Or des Pharaons" se classe en seconde position des expositions les plus visit...

Le violoniste Maxime Vengerov donne le "la" de la nouvelle saison du Philharmoni...

Une fresque sur Monaco à la Cité Interdite

Mis à jour le 23/08/2018 à 05:10 Publié le 23/08/2018 à 05:10

Une fresque sur Monaco à la Cité Interdite

Près de 200 objets ont fait le chemin jusqu'en Chine pour composer l'exposition « Princes et Princesses de Monaco » prévue à Pékin en septembre, retraçant 700 ans d'histoire des Grimaldi

Cap vers l'Asie. À 8 300 km de la Principauté, c'est un petit bout de Monaco qui est en train de se reconstituer à Pékin, au cœur de la capitale chinoise. À l'intérieur de la Cité Interdite, prise d'assaut par les équipes du Grimaldi Forum depuis le début du mois d'août.

Dans quelques jours, s'ouvrira l'exposition « Princes et Princesses de Monaco : une dynastie européenne ». Un projet inédit proposé par le Grimaldi Forum, qui, pour la toute première fois, produit une exposition hors de ses murs.

Exposition dans le Meridian Hall

La genèse remonte à un accord signé en décembre 2016 avec les équipes de la Cité Interdite. L'alliance a donné lieu à l'exposition sur les trésors de la Cité Interdite, présentée à Monaco à l'été 2017. Et à ce deuxième volet, en Chine cette fois, balayant 700 ans d'histoire de la famille Grimaldi du XIIIe au XXIe siècle....

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct