“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

« Vertigo », « Wanda », « Eve », « Certains l'aiment chaud », « Volver » des portraits de femmes à l'honneur cette saison pour l'Institut audiovisuel.	(DR/ Emilio Pereda/Paola Ardizzoni/El Deseo)

Portraits de femmes

INTERVIEW. Sandrine Kiberlain: "Sur mon carnet scolaire, les profs écrivaient: t...

"L'Or des Pharaons" se classe en seconde position des expositions les plus visit...

Le violoniste Maxime Vengerov donne le "la" de la nouvelle saison du Philharmoni...

Des paysages et des visages représentant le temps et la vie qui coule.

Bruno Murialdo, le Piémont mis en lumière L'Union Bouliste Carnolésienne régale

Tout ce qu'il faut savoir avant de visiter le Palais princier de Monaco

Mis à jour le 26/08/2016 à 05:09 Publié le 26/08/2016 à 05:09
La salle du trône conclut la visite du Palais princier de la plus majestueuse des manières.

La salle du trône conclut la visite du Palais princier de la plus majestueuse des manières. Photo M.A.

Tout ce qu'il faut savoir avant de visiter le Palais princier de Monaco

Le Palais princier couronne le Rocher de Monaco.Demeure desGrimaldi depuis 700 ans, l’édifice est le siège de leur pouvoir.Entre ses murs se racontent l’histoire de tout un pays

Le roc de Monaco se dresse à pic, mettant chaque jour le cap sur la Grande Bleue.Une péninsule princière dont le palais fait office de couronne altière.Et malgré l’épreuve du temps, la forteresse n’a pas vacillé d’une pierre.Depuis 1215, les Grimaldi tiennent le siège initié par Il Malizia, le Rusé, l’ancêtre qui s’est emparé de Monaco en une nuit, soustrayant la place forte du Rocher aux mains génoises.

À la charnière des XVIe et XVIIe siècles, la famille adopte le titre souverain. Par la suite, la forteresse s’est agrandie et a vu se succéder maintes générations de princes et de princesses.Hier militaire, la demeure desGrimaldi est devenue un écrin pour préserver la noblesse monégasque: un siège ininterrompu depuis 700 ans. Des anecdotes royales aux inspirations antiques, le Palais princier recèle encore quelques surprises pour les visiteurs en quête d’exotisme social.

Yasmin Zagoni, responsable des visites,nous guide dans la demeure de celui que les Monégasques appellent encore «le patron».

La salle du Trône, le cœur princier

AGENCE MONACO
VISITE DU PALAIS PRINCIER
La salle du trône conclut la visite du Palais princier de la plus majestueuse des manières. (Photo M.A.)

La salle du Trône, toute en majesté, est le clou de la visite. Le lieu, «très vivant en hiver», est l’écrin de grandes manifestations.«Dans ce lieu sont accueillis tous les convives importants et de nombreux repas de chefs d’État», raconte Yasmin Zagoni. Le 1er juillet 2011, le prince Albert II et Charlène Wittstock s’y sont unis civilement.
Le trône, quant à lui, est peu utilisé.Son dernier office date de l’avènement du souverain le 12 juillet 2005. Les armoiries de Monaco couronnent le siège princier: deux moines chevelus et barbus,...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct