“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Cinq belles raisons d’aller au Théâtre Princesse-Grace

« Vertigo », « Wanda », « Eve », « Certains l'aiment chaud », « Volver » des portraits de femmes à l'honneur cette saison pour l'Institut audiovisuel.	(DR/ Emilio Pereda/Paola Ardizzoni/El Deseo)

Portraits de femmes

INTERVIEW. Sandrine Kiberlain: "Sur mon carnet scolaire, les profs écrivaient: t...

"L'Or des Pharaons" se classe en seconde position des expositions les plus visit...

Le violoniste Maxime Vengerov donne le "la" de la nouvelle saison du Philharmoni...

Retour vers Monoïkos

Mis à jour le 31/07/2016 à 05:04 Publié le 31/07/2016 à 05:04
Ces amphores datées du IIIe siècle après J.-C. ont été retrouvées dans les années 60 au fond du port Hercule, probables vestiges d'un bateau qui avait coulé a pic.

Retour vers Monoïkos

Le musée d'anthropologie préhistorique a compilé dans une exposition une somme de vestiges antiques retrouvés en Principauté. Laissant présager de l'activité entre le Ier et le IVe siècle

Le billet ne coûte que 7,20 euros pour remonter vingt siècles. Un voyage à travers le temps pour découvrir Monaco, où plutôt Monoïkos pendant la période de l'Antiquité. Une exposition de plusieurs mois installée dans la grande salle du musée d'anthropologie préhistorique. Elle dévoile pour la première fois une collection singulière qui fait partie du patrimoine monégasque - ou plutôt une collecte garnie au fil des années par les trouvailles faites sur le territoire.

Le « trésor de Monte-Carlo »

« Nous avons rassemblé des échantillons d'objets de cette époque trouvés en Principauté », détaille Elena Rossoni-Notter, chercheur archéologue. « Ce qui est certain, c'est que...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct