“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Cinq belles raisons d’aller au Théâtre Princesse-Grace

En 1949, le poète Jean Cocteau (à droite) fit la connaissance de Francine Weisweiller au cours du tournage des Enfants Terribles.	(DR)

Saint-Jean-Cap-Ferrat rend hommage à Cocteau

« Vertigo », « Wanda », « Eve », « Certains l'aiment chaud », « Volver » des portraits de femmes à l'honneur cette saison pour l'Institut audiovisuel.	(DR/ Emilio Pereda/Paola Ardizzoni/El Deseo)

Portraits de femmes

INTERVIEW. Sandrine Kiberlain: "Sur mon carnet scolaire, les profs écrivaient: t...

"L'Or des Pharaons" se classe en seconde position des expositions les plus visit...

PHOTOS. Les Ballets de Monte-Carlo offrent une "Mégère" qui a tout pour plaire

Mis à jour le 29/12/2017 à 13:59 Publié le 29/12/2017 à 13:59
La «mégère», Ekaterina Petina, et de son «dompteur», Matej Urban, font merveille.

La «mégère», Ekaterina Petina, et de son «dompteur», Matej Urban, font merveille. Photo Alice Blangero / Ballets de Monte-Carlo

PHOTOS. Les Ballets de Monte-Carlo offrent une "Mégère" qui a tout pour plaire

Pour leur superbe spectacle de fin d’année, les Ballets de Monte-Carlo donnent jusqu'au 5 janvier leur version de la "Mégère apprivoisée" de Shakespeare. Une chorégraphie signée Jean-Christophe Maillot et divinement bien servie par les danseurs de la troupe monégasque et le Philharmonique de Monte-Carlo.

Une vraie teigne! Une tête de mule, un caractère de cochon, un être insupportable, invivable, associable, acariâtre… Et au bout d’une heure trente, une femme transformée en agneau! La mégère a été apprivoisée…

Telle est l’histoire du revigorant spectacle que proposent pour la fin d’année les Ballets de Monte-Carlo. La première a été donnée jeudi soir au Grimaldi Forum devant une salle comble, en présence de la princesse Caroline, installée au milieu du public et non dans la loge princière.

Le sujet,...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct