“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Des paysages et des visages représentant le temps et la vie qui coule.

Bruno Murialdo, le Piémont mis en lumière L'Union Bouliste Carnolésienne régale

Le Philharmonique de Monte-Carlo
au Grimaldi Forum.	(DR)

Philharmonique : l'année Vengerov

La musique à l'honneur pour la 23e Journée du patrimoine ce dimanche à Monaco

YouTube lance ce mercredi ses premières séries françaises, réservées aux abonnée...

Monstre sacré du théâtre, Jean Piat est décédé à presque 94 ans

La Cité interdite dévoilée cet été en Principauté

Mis à jour le 20/05/2017 à 05:20 Publié le 20/05/2017 à 05:20
Dans le décor très à propos du Buddha Bar, la directrice générale du Grimaldi Forum, Sylvie Biancheri, et le commissaire, Jean-Paul Desroches, ont levé le voile sur le projet d'exposition.

Dans le décor très à propos du Buddha Bar, la directrice générale du Grimaldi Forum, Sylvie Biancheri, et le commissaire, Jean-Paul Desroches, ont levé le voile sur le projet d'exposition. Michael Alési

La Cité interdite dévoilée cet été en Principauté

L'exposition qui démarre le 14 juillet au Grimaldi Forum s'attachera à dévoiler plusieurs trésors mais aussi les rites de la vie quotidienne au XVIIe siècle de ce haut lieu patrimonial chinois

C'est le pari et l'envie du Grimaldi Forum pour l'été 2017 : « renouer avec les fresques historiques comme nous l'avons fait dans le passé », promet la directrice générale, Sylvie Biancheri.

L'an passé, 36 000 visiteurs avaient plongé dans l'univers génial de Francis Bacon. Avec La Cité interdite à Monaco, annoncée du 14 juillet au 10 septembre, le Grimaldi Forum entend faire fort en terme de fréquentation avec cette proposition grand public. En 2001 déjà, le lieu avait servi d'écrin à une exposition consacrée au siècle du Premier Empereur en Chine avec une armada de guerriers en terre cuite monumentaux qui avaient créé la surprise. Seize ans plus tard, c'est à la vie de...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct