“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

L'humoriste Hassan de Monaco fait le show aux Variétés

Connaissez-vous les trois sites les plus visités en Principauté pour les Journée...

Cinq belles raisons d’aller au Théâtre Princesse-Grace

« Vertigo », « Wanda », « Eve », « Certains l'aiment chaud », « Volver » des portraits de femmes à l'honneur cette saison pour l'Institut audiovisuel.	(DR/ Emilio Pereda/Paola Ardizzoni/El Deseo)

Portraits de femmes

INTERVIEW. Sandrine Kiberlain: "Sur mon carnet scolaire, les profs écrivaient: t...

J.-C. Maillot: "On peut imaginer "F(ê)aites de la danse" sur deux jours"

Mis à jour le 06/07/2017 à 11:43 Publié le 06/07/2017 à 05:32

J.-C. Maillot: "On peut imaginer "F(ê)aites de la danse" sur deux jours"

Sur un nuage depuis l'énorme succès de la première F(ê)aites de la Danse, le directeur des Ballets de Monte-Carlo est prêt à rempiler et dévoile une démarche artistique et humaniste militante

Comme l’équilibre d’un danseur ou l’alchimie d’une chorégraphie, le succès d’une grande fête culturelle et populaire ne tient souvent qu’à un fil.Celui du partage, de l’émotion, de la simplicité et de l’exigence mêlés.Bref, celui d’un professionnalisme dévoué dont les 250 danseurs et 600 membres du staff de F(ê)aites la danse ont fait montre, samedi dernier, pour monter de toutes pièces le plus grand événement culturel de Monaco en terme de fréquentation et, pour beaucoup, de spectacle. À la baguette, le directeur et chorégraphe des Ballets de Monte-Carlo, Jean-Christophe Maillot, ne cache pas sa fierté, sa joie et son émoi, tout en réfléchissant déjà à l’après.

L’événement a manifestement dépassé toutes vos attentes?
J’avais dit, avec un peu d’ambition, qu’on viserait entre 5.000 et 10.000 personnes.Ce dont on est certain, chiffres à l’appui, c’est qu’il y a eu un pic à minuit avec plus de 10.000 personnes sur la place du Casino ["près" de 10.000 personnes selon le Ministère de l’Intérieur, qui n’a pu donner jusqu’à présent de chiffres de la fréquentation globale, ndlr].On sait aussi qu’entre 19 heures et minuit, il n’y a jamais eu moins de 7.000 personnes sur la place.et, ça n’engage que...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct