“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Les enfants exposent leurs œuvres sous le regard fier des parents.

Les élèves à l'honneur lors de la Nuit des musées

De Val d'Isère au Larvotto

Qui se cache derrière Monsieur Z et ses affiches qui ont la Côte?

Un Picasso adjugé 115 millions de dollars à New York

Une expo-vente pour aider les enfants du Burkina Faso

INTERVIEW. On a rencontré pour vous Albert Uderzo, l'un des papas d'Astérix !

Mis à jour le 26/04/2018 à 19:44 Publié le 27/04/2018 à 09:00
En nombre de ventes, l'Astérix d'Uderzo et Goscinny est devant le Tintin d'Hergé.

En nombre de ventes, l'Astérix d'Uderzo et Goscinny est devant le Tintin d'Hergé. Photo Franck Leclerc

INTERVIEW. On a rencontré pour vous Albert Uderzo, l'un des papas d'Astérix !

En 2011, Hachette célébrait les 350 millions d'albums vendus dans le monde depuis les débuts d'Astérix, en 1959. Record inégalé, loin devant Hergé. Rencontre en toute simplicité avec Albert Uderzo, 91 ans, dernier géant de la BD. A lire dans notre supplément Week-End en kiosque ce vendredi 27 avril.

Les premiers croquis d'Astérix sont nés dans un deux-pièces du Val-d'Oise. Albert Uderzo reçoit aujourd'hui dans un hôtel particulier des Hauts-de-Seine. Si l'irréductible Gaulois a fait sa fortune, ce fils d'immigrés italiens n'a jamais pris la grosse tête.
Sous sa plume, Astérix a survécu au drame de la disparition de René Goscinny en 1977. En 2011, Ferri et Conrad ont repris le flambeau. Avec 1,6 million d'exemplaires, La Transitalique a été l'an passé le livre le plus vendu en France, toutes catégories confondues.
Par Toutatis! Alors que le parc d'attraction en son honneur s'apprête à doubler sa capacité hôtelière, on peut dire qu'Astérix a encore de beaux jours devant lui.

Pourquoi avoir arrêté?
Je me trouvais assez vieux: j'avais 81 ans. A cet âge-là, il est normal de penser à la retraite. Même si j'ai pris du plaisir à...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct

En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation adaptée à vos centres d'intérêts et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.

Ok En savoir plus et gérer ces paramètres