“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Sophie Pencenat devant quelques-unes de ses photos qui seront exposées à Beuil.	(DR)

Expo photo Sophie Pencenat : la montagne, ça la gagne !

VIDEO. La Niçoise Simone Veil entrera au Panthéon le 1er juillet

Il créé une webradio made in Nice dédiée aux années 60 et 80 au profit des enfan...

Le Festival est en quête d'hôtes et hôtesses.

Festival du film de Cannes et Air Race : ça recrute !

La tentation de Sckaro.

Ratur et Sckaro : la fibre street art en tableaux

Après avoir récupéré sa deuxième étoile, ce restaurateur de La Turbie vise la troisième

Mis à jour le 07/02/2018 à 12:13 Publié le 07/02/2018 à 12:05
Bruno  Cirino retrouve ses deux étoiles au Michelin

Bruno Cirino retrouve ses deux étoiles au Michelin Photo Philippe Dobrowolska

Après avoir récupéré sa deuxième étoile, ce restaurateur de La Turbie vise la troisième

Le choc avait été immense quand Bruno Cirino, chef de l'Hostellerie Jérôme à la Turbie, avait perdu sa deuxième étoile. Maintenant qu'il l'a récupérée, il entend bien la garder et en obtenir une troisième.

Il y a quatre ans, la rétrogradation de deux à une étoile au Michelin de Bruno Cirino, l’emblématique chef de l’Hostellerie Jérôme, à la Turbie, avait fait grand bruit, provoquant la stupéfaction et l’incompréhension de tous.

"J'ai eu un doute"

Ce lundi soir, à Paris, l’affront a été lavé avec la deuxième étoile retrouvée sous les applaudissements nourris de l’ensemble de la profession. Quelques minutes après la cérémonie, le chef savourait cette distinction. 

Très heureux de cette nouvelle, il confie n'avoir pas tout de suite compris qu'on parlait de lui. "Quand l’étoile s’est posée sur la Côte d’Azur et que le directeur a parlé d’un petit village, j’ai eu un doute. Quand il a ajouté que le chef était un vrai amoureux des produits, j’ai compris…" 

"Emotion doublE"

Âgé de 65 ans, il assure que la joie est encore plus forte : "l’émotion est double parce que c’est plus difficile de remonter à mon âge. Après la perte de l’étoile, je n’ai rien changé, j’ai gardé la même philosophie, celle d’une cuisine simple, juste, pure, sensible. Marion, mon épouse, a su me soutenir et me motiver au quotidien. Marion, c’est la pièce principale de la maison."

Il remercie ses clients

Dans ce moment de liesse, il pense à ceux qu'il régale : "Je voudrais remercier mes clients qui sont restés fidèles toutes ces années. Ceux qui ne venaient pas souvent sont venus plus souvent pour me réconforter."

S'il confie ne pas courir après les étoiles à tout prix, maintenant il a un objectif clair: "Travailler à aller chercher les 3 étoiles pour consolider et conserver la deuxième. La saison ne dure qu’un jour chez moi, le produit du jour n’aura pas le même goût le lendemain…"


La suite du direct

En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation adaptée à vos centres d'intérêts et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.

Ok En savoir plus et gérer ces paramètres