“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Coca-Cola envisage d'utiliser du cannabidiol dans ses boissons

Le jeu vidéo FIFA 19 sort bientôt, on connaît déjà les notes des joueurs de l'OG...

Vous devriez bientôt payer la redevance télé... même si vous n'en avez pas

Deux cas de peste porcine africaine détectés sur des sangliers

Le Marché des saveurs d’Italie souffle ses dix bougies à Beausoleil

Ce nouveau sextoy connecté qui veut dynamiser le marché de l'érotisme

Mis à jour le 23/05/2016 à 05:14 Publié le 23/05/2016 à 13:19
"Little bird", le sextoy de demain ?

"Little bird", le sextoy de demain ? Photo Michael Alesi

Ce nouveau sextoy connecté qui veut dynamiser le marché de l'érotisme

Conçu par la marque bretonne B-Sensory et présenté au salon Medpi de Monaco, dédié aux loisirs numériques, ce nouvel objet du désir entend aussi briser les tabous sur le plaisir féminin.

Little bird pourrait bien être le sextoy de demain.

Après une apparition remarquée au salon des innovations électroniques de Las Vegas avec un "Innovation award", le sextoy connecté de la marque bretonne B-Sensory était au salon Medpi de Monaco, dédié aux loisirs numériques.

Novateur, connecté et made in France, le Little bird fera son apparition sur le marché d'ici fin juin et pourrait bien reléguer le traditionnel vibromasseur au rang d'antiquité.

synchronisé à votre tablette

Synchronisé à une bibliothèque de lectures érotiques sur tablette, il réagit à ce que vous lisez... en vibrant!

Le texte qui défile sous vos doigts est balisé et le "petit oiseau" fait son travail en fonction des passages plus ou mois "hot" de vos lectures. Grâce à une télécommande, il peut aussi être piloté à distance par un partenaire.

"Nous nous sommes demandés comment redonner une réalité physique à des produits dématérialisés", explique Christelle le Coq, créatrice et directrice de B-Sensory mais également grande amatrice de lectures érotiques.

Selon la chef d'entreprise à l'origine du concept, "conjuguer le pouvoir des mots au potentiel des objets connectés permet d'imaginer une nouvelle manière de lire... Et de prendre du plaisir", sourit-elle.

Discours machistes

"Ce produit répond à trois fortes tendances de marché: le boom des objets connectés, l'explosion de la littérature érotique et la démocratisation du marché de l'érotisme", résume Franck Cabot, directeur commercial de la marque et présent au salon Medpi pour présenter Little bird aux acheteurs et distributeurs potentiels.

"Je me suis heurtée à des discours machistes", concède Christelle le Coq. Lorsque je cherchais des financements, un banquier m'a dit qu'il ne m'aiderait pas car il jugeait que mon produit n'était pas éthique. J'ai aussi rencontré un importateur qui m'a conseillé d'arrêter mon projet car selon lui, les femmes qui lisent de la littérature érotique sont des frustrées", énumère-t-elle avec regret.

Pas question pour autant de se laisser abattre. De ces discours misogynes, elle en a tiré une source de motivation.

"Je me suis rendu compte que même en 2016, le plaisir féminin est un tabou. Et il était temps qu'on en parle", clame la jeune femme.

129 euros et trois coloris

Avec près de 250 livres référencés, la marque vise un objectif de 400.000 lectrices francophones et anglophones d'ici trois ans. Avant d'élargir l'offre à d'autres pays.

Pour 129 euros, vous pourrez avoir droit à votre sextoy (disponible en trois coloris) ainsi qu'à six mois d'accès à la bibliothèque dédiée, également enrichie de livres audio.

Messieurs, pas de jalousie pour autant, le caleçon connecté de la marque devrait bientôt suivre indique Christelle le Coq.


La suite du direct