“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

YouTube lance ce mercredi ses premières séries françaises, réservées aux abonnée...

Un ancien nageur de Monaco devenu acteur rêve de se faire un nom à Hollywood

Ce jazzman compose la musique d'un dessin animé dédié à Monaco

INTERVIEW. Jean-Louis Trintignant: "J'arrête le cinéma!"

Jean-Louis Trintignant: "Le cinéma, c'est fini"

Les Oscars se dérouleront dans la nuit de dimanche à lundi

Mis à jour le 03/03/2018 à 22:30 Publié le 03/03/2018 à 22:09
Illustration

Illustration Photo AFP

Les Oscars se dérouleront dans la nuit de dimanche à lundi

La Forme de l’eau et Three Billboards partent favoris. Le documentaire d’Agnès Varda et JR et un court métrage d’animation seront les seules chances françaises avec la BO de La Forme de l’eau. Rarement la course à l’Oscar aura été aussi disputée que cette année.

Et rarement le choix aura été aussi cornélien: des neuf films retenus pour la récompense suprême, lequel choisir? Tous la méritent!

Call Me By Your Name est un superbe mélo homosexuel (genre primé l’an dernier avec Moonlight). The Darkest Hour une épatante évocation de la figure historique de Churchill. Dunkerque un exercice de mise en scène éblouissant autour d’un épisode oublié de la guerre de 39-45 (l’opération Dynamo), Get out et Lady Bird deux films indépendants qui ont fait l’unanimité de la critique, The Post un bel hommage à la liberté de la presse signé Steven Spielberg, La Forme de l’eau un hommage aux films fantastiques des débuts du cinéma et Three Billboards un film noir sarcastique très réussi dans la veine des frères Coen.

Les deux derniers partent favoris au nombre de nominations, mais n’importe lequel des autres pourrait créer la surprise (comme l’a fait l’an dernier Moonlight), sans qu’on y trouve à redire. Pour l’Oscar du meilleur acteur, le choix est aussi relevé. Gary Oldman a fait la performance la plus remarquée en Churchill dans The Darkest Hour, Daniel Day Lewis est formidable en grand couturier pervers narcissique dans Phantom Thread pour ce qui devrait être son dernier rôle et on se réjouirait que le jeune (et joli) franco américain Thimothy Chalamet l’emporte pour Call Me By Your Name.

Mais Daniel Kaluuya (Get Out) et Denzel Washington (L’affaire Roman J) le méritent tout autant. L’Oscar de la meilleure actrice semble promis à Frances Mc Dormand qui l’a déjà remporté (avec Fargo des frères Coen) et qui fait encore une super composition de mère vengeresse dans Three Billboards. Mais Sally Hawkins en femme de ménage amoureuse d’une mystérieuse créature est inoubliable dans La Forme de l’eau.

Margot Robbie a même appris à patiner pour jouer Tonya Harding dans Moi, Tonya. Saoirse Ronan (Lady Bird) est la valeur montante d’Hollywood et même si elle ne tient qu’un second rôle dans The Post, il ne faut jamais sous-estimer l’inamovible Meryll Streep. L’Oscar du film d’animation ne devrait pas échapper à la dernière (et magnifique) production Pixar (Coco) même si on applaudit la performance technique de Loving Vincent, biopic de Van Gogh dans lequel ses tableaux s’animent et prennent vie.

Pour l’Oscar du documentaire, on forme des vœux pour Visages Villages d’Agnès Varda et JR, seule chance de statuette française avec le court-métrage d’animation Garden-party de Victor Caire et Gabriel Grapperon, deux étudiants arlésiens (qui n’en reviennent encore pas de se retrouver là) et Alexandre Desplat pour la musique de La Forme de l’eau.

En l’absence de film français, la compétition pour l’Oscar du film étranger se jouera entre les deux lauréats cannois The Square (Palme d’or) et Faute d’amour (Prix du jury et César du meilleur film étranger), L’Insulte, très bon film de procès libanais, Une femme fantastique, film chilien sur la transsexualité et le drame hongrois Corps et âme. La cérémonie des Oscars, présentée par Jimmy Kimmel, sera retransmise par Canal + dans la nuit de dimanche à lundi. 


La suite du direct