“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

« Vertigo », « Wanda », « Eve », « Certains l'aiment chaud », « Volver » des portraits de femmes à l'honneur cette saison pour l'Institut audiovisuel.	(DR/ Emilio Pereda/Paola Ardizzoni/El Deseo)

Portraits de femmes

INTERVIEW. Sandrine Kiberlain: "Sur mon carnet scolaire, les profs écrivaient: t...

YouTube lance ce mercredi ses premières séries françaises, réservées aux abonnée...

Un ancien nageur de Monaco devenu acteur rêve de se faire un nom à Hollywood

Ce jazzman compose la musique d'un dessin animé dédié à Monaco

Lambert Wilson sur les traces de Cousteau à Monaco

Mis à jour le 04/08/2016 à 05:14 Publié le 04/08/2016 à 05:14
Lambert Wilson et Robert Calcagno complices, cette semaine au Musée océanographique de Monaco.

Lambert Wilson et Robert Calcagno complices, cette semaine au Musée océanographique de Monaco. Photo M. Dagnino

Lambert Wilson sur les traces de Cousteau à Monaco

L'acteur incarnera le célèbre commandant au bonnet rouge dans un biopic en salle le 12 octobre prochain. Cette semaine, il a rendu visite au directeur de Musée Océanographique, Robert Calcagno, pour inaugurer une exposition de photos tirées du film. L'occasion, aussi, de humer l'atmosphère dans l'ancien bureau de Cousteau qui fut, pendant 31 ans, directeur de l'institution

Imagine tout ce qu'il reste à découvrir, à explorer, qu'est ce qu'il se cache là-dessous ? » Utilisée en guise de chute d'une bande-annonce prometteuse, la tirade résume la passion des grands fonds et l'insatiable esprit d'aventurier de Jacques-Yves Cousteau. Personnage mythique de l'exploration sous-marine, le « Commandant » aura les honneurs du grand écran, à partir du 12 octobre prochain, sous les traits de Lambert Wilson. Un monstre du cinéma français qui est remonté cette semaine à la source de son personnage au Musée Océanographique de Monaco.

Plongeur athlétique ou vieux loup de mer à la...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct