“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Céline Molière, la chef d'entreprise atypique d'Emilie & the cool kids qui trans...

En arrivant ce dimanche à Monaco, Rémi Camus a bouclé son incroyable tour de Fra...

Comment ces villages se battent pour leur patrimoine (1/2). Ils misent sur le Lo...

VIDEO Cap-d'Ail fête son héros Didier Deschamps en présence de la coupe du Monde...

PHOTOS. Il détient plus de 4000 jouets en fer et souhaite créer un musée

Il est atteint d'une maladie génétique rare et rêve de F1. Ils courent pour l'encourager

Mis à jour le 13/12/2017 à 10:03 Publié le 13/12/2017 à 09:59
Dans la salle polyvalente, toute l’équipe La Gregouze Team était réunie autour de Gregori, entouré de son père et de son grand-père.

Dans la salle polyvalente, toute l’équipe La Gregouze Team était réunie autour de Gregori, entouré de son père et de son grand-père. Photo M.-E.C.

Il est atteint d'une maladie génétique rare et rêve de F1. Ils courent pour l'encourager

Parmi les 145 coureurs qui se sont engagés dans l’épreuve de 10 km du Trail de Noël de La Turbie, il y avait une équipe avec une motivation toute particulière.

Ils ont couru "pour soutenir Grégori et pour faire connaître la maladie génétique rare dont il est atteint – l’épidermolyse bulleuse – et récolter des dons pour l’association Debra France qui aide les malades au quotidien et participe au financement de la recherche", expliquait Johann Dahan, leader de "La Gregouze Team".

Golfeur depuis ses 3 ans

Grégori a 9 ans, son père est ingénieur chez Telis à Monaco, son grand-père conseiller municipal à Roquebrune-Cap-Martin, mais Grégori a dû quitter la région pour une petite ville à côté de Manosque, un climat plus sec qui convient mieux à cette maladie qui lui fabrique des cloques sur le corps.

Elles peuvent apparaître n’importe où, sous la plante des pieds par exemple et alors Grégori ne peut plus marcher. C’est parfois très douloureux et dans certains cas la maladie conduit à des greffes de peau. Ce n’est pas le cas de Grégori qui profite de ses bons moments pour jouer au golf depuis l’âge de 3 ans – l’un des rares sports que sa maladie lui permet de pratiquer.

Seize coureurs

Et c’est Johann, son prof de golf, qui a eu l’idée de cette participation au Trail. En un mois, une équipe de 16 coureurs s’est constituée avec le papa, des collègues et enfants de collègues…

Gregori et son frère ont suivi la progression de chaque membre de l’équipe avec une fierté depuis un bar de La Turbie grâce à un système informatique fabriqué par son père sur leur smartphone: "Jean-Seb" (Koch) est arrivé 6e et Alexandre (Gameiro), 9e et 1er des Juniors.
Gregori, lui, poursuit son rêve: être pilote de F1. Il s’est déjà essayé au karting à Paul-Ricard et a réalisé un excellent temps.

à partir de 1 €


La suite du direct