“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Le Monégasque Charles Leclerc teste une Ferrari sur le circuit du Castellet

PHOTOS. Le pilote monégasque Charles Leclerc fête son arrivée dans l'écurie Ferr...

Le prince Albert-II salue le "talent, l'esprit de perfectionniste et la détermin...

En haut : en octobre 2017, Charles Leclerc fêtait en famille - rue Caroline - son titre de champion de Formule 2. Un an plus tard, après une première saison en F1, il rejoint l'écurie Ferrari. À gauche : Charles, en 2018, lors de son premier Grand Prix F1 à Monaco, sous les couleurs d'Alfa Romeo Sauber. A droite : Alors entouré de Jules Bianchi, l'ami et frère disparu, et Felipe Massa, pilote de la Scuderia entre 2006 et 2013.

Charles Leclerc hisse haut les couleurs de Monaco

Formule1: le Monégasque Charles Leclerc remplacera Kimi Räikkönen chez Ferrari e...

Yannick Agnel plonge dans le grand bain de la F1 à Monaco

Mis à jour le 25/05/2018 à 10:13 Publié le 25/05/2018 à 11:05
Bolide des bassins pendant des années, Yannick Agel s’est familiarisé avec les torpilles de l’asphalte.

Bolide des bassins pendant des années, Yannick Agel s’est familiarisé avec les torpilles de l’asphalte. Photo JFO

Yannick Agnel plonge dans le grand bain de la F1 à Monaco

Un albatros s’est posé en toute discrétion en bord de piste ce jeudi. Le double champion olympique de natation et tout jeune retraité des bassins, Yannick Agnel, était l’invité de l’écurie Renault Sport dans les paddocks du GP de Monaco

Toujours aussi imposant physiquement, l’ancien pensionnaire de l’Olympic Nice Natation n’est pas passé inaperçu au moment de traverser les paddocks pour rejoindre les tribunes et assister à la deuxième séance d’essais libres.

Un court trajet durant lequel il a volontiers accepté de témoigner de cette première expérience dans les coulisses de la Formule 1.

"Curieux de voir comment ça se passe"

"J’avais déjà eu l’occasion de voir le spectacle du Grand Prix de Monaco.C’est toujours un plaisir, un bon moment. Mais je ne connais absolument pas de pilote.C’est vraiment un univers qui m’est assez étranger et que je découvre petit à petit.Je suis curieux de voir comment ça se passe."

D’autant plus curieux que natation et Formule 1, mécanique des bolides et mécanique des corps, partagent le même souci du détail.

"On nous a appelés les Formule 1 de la natation"

"Pendant des années, on nous a appelés les Formule 1 de la natation,ce n’est pas pour rien", rappelle le Niçois d’adoption, aujourd’hui étudiant en Finances à l’Université Paris-Dauphine.

"J’ai discuté avec de jeunes pilotes et les aspects sportif et physiologique sont aussi importants qu’en natation.C’est marrant de voir comment ils appréhendent ces perspectives.On retient toujours leurs résultats mais, eux, m’ont parlé de comment ils musclent leur cou ou encore de la quantité de flotte qu’ils perdent par course."

De l’effort et de l’eau… Les pilotes de Renault ne pouvaient pas trouver meilleur interlocuteur!


La suite du direct