“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Contrat signé pour le pilote de F1 monégasque Charles Leclerc avec Ferrari?

Jean Alesi à propos d'Esteban Ocon, Romain Grosjean et Pierre Gasly: "C'était tr...

Permières épreuves dès demain, sur le port Hercule.

Les meilleurs cavaliers du monde en selle dès demain sur le port Hercule

Christian Estrosi dévoile la note accordée par la FOM à l'organisation du Grand ...

Plus de 2,2 millions de téléspectateurs pour le Grand Prix de France de F1 ce di...

VIDÉO. Le prince Albert II dans une Lamborghini Marzal, comme Papa en 1967

Mis à jour le 13/05/2018 à 15:57 Publié le 13/05/2018 à 15:23
Le prince Albert II au volant de la Lamborghini Marzal, avec ses neveux Andrea et Louis.

Le prince Albert II au volant de la Lamborghini Marzal, avec ses neveux Andrea et Louis. Photo Jean-François Ottonello

VIDÉO. Le prince Albert II dans une Lamborghini Marzal, comme Papa en 1967

Parenthèse historique au Grand Prix de Monaco historique, ce dimanche. Entre deux courses de F1 anciennes, le prince Albert II a fait un tour de circuit dans un vieux prototype à l'allure étonnante. C'est dans cette même voiture que le prince Rainier III et la princesse Grace avaient ouvert le Grand Prix de 1967.

Le dimanche 7 mai 1967, le prince Rainier III, avec son épouse la princesse Grace à ses côtés, ouvre le Grand Prix de Monaco de Formule 1 au volant d'une Lamborghini Marzal. Un prototype révolutionnaire à l'époque.

Cinquante et un ans plus tard, le dimanche 13 mai 2018, le prince Albert II a invité ses neveux Andrea Casiraghi et Louis Ducruet à monter dans cette voiture chargée d'histoire pour effectuer un tour de piste, entre deux courses de l'Historique.

"Ce n'est pas une voiture comme une autre, réagit Andrea Casiraghi en sortant de la Marzal. Elle a une histoire familiale." Le fils de la princesse Caroline ajoute: "Le Grand Prix historique raconte l'Histoire de la Principauté et de notre famille, dont je suis heureux de faire partie. Il y a une émotion, une connexion. Tout le monde partage cela de manière sereine et joyeuse."


La suite du direct

En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation adaptée à vos centres d'intérêts et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.

Ok En savoir plus et gérer ces paramètres